Image accueil page

Pays basque

Et ses environs

Quand on a quinze jours de congés et que l'on a fait l'acquisition d'un caming-car... Et bien, on s'en va visiter la France et ses belles régions.

Donc après quelques sorties lors de week-end, histoire de s'habituer au véhicule, son maniement et surtout ne rien oublier quand on est des "amateurs" comme nous. Une check-list a donc été crée en se servant de maitre Google et des quelques renseignements glanés ça et là.

Détail du circuit

J'ai donc planifié un petit circuit d'une dizaine de jours avec l'aide de Google Maps pour l'itinéraire et d'un site très pratique pour trouver les lieux pour passer les nuits : Park4night qui existe en application pour smartphone.

Jour N°1 et N°2

Aire de Mont-de-MarsanLe premier jour, ce ne sera que de la route de notre domicile jusqu'à la maison de nos amis à Villeneuve-lès-Béziers (Icone) qui ont suffisament de place pour stationner notre engin et y passer la nuit.
Petite sortie nocturne dans une pizzeria au bord du canal qui est la bienvenue par cette chaleur.
Départ le lendemain-matin après le petit déjeuner pour une longue route vers Mont de Marsan (Icone) où nous passons la nuit dans une aire de camping-cars sous les trombes d'eau !!

Jour N°3

Plage de MimizanAprès un saut de puce de quelques kilomètres, nous arrivons à Mimizan plage (Icone) où comme nous le sentions la météo continue a faire des siennes : plus de pluie, mais un vent assez fort et surtout une chute vertigineuse de la température.
Nous prenons notre courage à deux mains et faisons une petite promenade sur les hauteurs surplombant la plage. Peu de lumière pour faire de belles photos et surtout aucun touriste pour plomber nos prises de vue.
L'aire pour les camping-cars ne nous plaisant pas, nous filons vers Hossegor (Icone) .

Jour N°4

Statue MitterrandEt encore une nuit pluvieuse durant notre halte à hossegor (ça devient une triste habitude !!), nous décidons de suivre le bord de l'Atlantique et ses vagues pour nous arrêter auprès du Lycée de Soustons (Icone) portant le nom d'un ancien président natif de la ville : François Mitterand et il est accompagné de son chien Baltique (pour info : seul le chien m'a l'air ressemblant !!).
Continuation au bord de la mer vers le sud où il est presque impossible de faire un arrêt à Bayonne ou Biarritz (barres de hauteur sur tous les parkings : doivent pas beaucoup aimer les camping-carristes !!).
Nous passons la nuit au bord de la mer (30m) dans un camping *** à Urugne (Icone) .

Jour N°5

Le petit train de la RhuneComme toutes les nuits, il est tombé pas mal de pluie et je comprends mieux pourquoi tout est bien vert dans la région.
Camping-car prêt au départ et direction la montagne, enfin la basse montagne comme disent les basques pour y découvrir un petit train prisé des touristes.
C'est donc à La Rhune (Icone) que nous découvrons ce beau et très ancien train à crémaillère datant de 1924, qui nous amène au sommet du col de St Ignace à 905m d'altitude.
Et comme la mauvaise météo nous poursuit, nous n'avons qu'entre-aperçu les Pottok (robustes petits poneys basques vivant en totale liberté), les brebis manech mais pas les vautours fauves, rapaces emblématiques de la chaîne pyrénéenne, trop nuageux !

Suite à notre balade ferrovière nous décidons de nous promener un peu dans le coin pour ensuite passer la nuit à Ascain (Icone) où évidemment, il a plu toute la nuit.

Jour N°6

Un magasin à Espelette
Après une petite grasse matinée bien méritée, direction Espelette (Icone) pays du piment du même nom et c'est simple, il y en a de partout même sur les maisons.
C'est un village qui a su, au fil du temps, conserver toute son authenticité avec ses belles maisons, son château (des barons d'Ezpeleta) récemment restauré, son église, ses lavoirs... Sans oublier ses rues commerçantes !! Comme la journée est loin d'être finie, nous décidons d'aller à Ainhoa et nous y promener en faisant quelques emplettes de produits du terroir (hmm ce jambon de pays, une tuerie !!).

Jour N°7

La chèvre mais sans Mr SeguinAprès une excellente et reposante nuit passée à Combo-les-bains (Icone) , sans pluie, mais sur une aire de camping-cars vraiment mal foutue, nous continuons notre virée dans le pays basque, mais avec lenteur pour profiter au maximum de ces beaux paysages.
Et c'est ainsi que nous pénétrons dans le Béarn par les petites routes avec évidemment une végétaion différente, beaucoup plus de cultures et des maisons au toit d'ardoises.
Tout ça nous amène dans la région de Pau où nous trouvons un camping très sympa avec des animaux au centre et au bord du Gave de Pau à Lescar (Icone) .

Jour N°8

Un village à flan de collineEt la balade continue en utilisant les départementales afin de mieux voir (ou apercevoir avec la météo) le paysage qui nous entoure ou les villes et villages que nous traversons.
Il ne faut pas oublier non plus la montagne et le passage du col de Pereysourde en camping-car : un grand moment de solitude mais avec un arrêt à Crêpes & Miel ( ) pour déguster de très bonnes crêpes accompagnées d'un bon café chaud. Mais plus loin, en direction du Val Louron, nous sommes tombés sur un petit bar au sommet d'une sacrée cote où nous avons dégusté de bonnes crèpes arrosé d'un café : ça réchauffe le corps et le coeur!!.
Cette journée se termine sur une aire de camping-car à Bagnères de Luchon (Icone) au bord d'un aérodrome .... Pour planeurs.

Jour N°9

Vue sur la valléeAprès une nuit sans pluie, comme quoi tout arrive, nous partons en direction de Perpignan et ce toujours par les petites routes où il est parfois préférable de ne pas rencontrer de trop gros véhicules.
Ce trajet assez long, nous prenant du temps, nous contournons la ville en direction de la mer et nous passons la nuit sans aucun nuages, ni pluie à Le Barcares (Icone) au bord de l'eau, mais à coté d'un chantier naval !!

Jour N°10 et N°11

Plage du coté de Sète

Nous quittons notre aire de repos en direction de Béziers pour un après-midi, une sortie dinatoire et la nuitée chez nos amis.
Le lendemain-matin départ en fin de matinée pour retourner à la maison après un périple de plus de 2200 kilomètres et des images plein la tête.
Notre plus grand regret ?? Que la météo n'était vraiment pas avec nous nous gâchant quelques visites comme le train de La Rhune.
Maintenant question : où allons-nous partir pendant les prochains congés ????

Ce qu'il faut savoir

Histoire

Le Pays basque ou Euskal Herria, soit le pays de la langue basque (l'euskara), est un territoire de tradition, de culture et d'histoire basque, auquel est associé un groupe ethnique, les Basques. Appelé au Moyen Âge Vasconie, il s'étend de l'Èbre à l'Adour, sur deux pays, l'Espagne principalement et la France, à cheval sur l'extrémité occidentale de la chaîne des Pyrénées, et est baigné par le golfe de Gascogne.

Géographie

Traditionnellement, le Pays basque est décrit comme formé par la réunion de sept provinces, ou territoires historiques. Quatre au sud des Pyrénées forment le pays basque espagnol (ou Pays basque sud) (Hegoalde) et trois au nord forment le pays basque français (ou Pays basque nord) (Iparralde)
Avec une précision au km² près, chaque source ou presque fournit une valeur différente de la superficie du territoire. Cela peut s'expliquer d'une part par l'indétermination des frontières exactes du pays basque français et d'autre part par le choix d'inclure ou non l'enclave de Treviño dans le calcul : on lit ainsi 20 551 km2 dans Nationalismes au Pays basque ; 20 587 km2 dans Nosostros Los Vascos, 20 657 km2 dans l'article (en espagnol) Geografia de l'encyclopédie Auñamendi, 20 664 km2 dans Euskal Herria - Un pueblo40, 20 725 km2 dans Notre terre basque.

Source : Wikipedia

Renseignements supplémentaires

Quand partir ?

Quand vous voulez, seule la météo peut vous en dissuader.

Transports

Pas de problèmes particuliers

Dormir / Manger

Camping-caristes les endroits pour passer la nuit et les aires de services ne manquent pas : faites votre choix !! On mange bien et bon au pays basque.

Achat

Des produits régionnaux et du terroir sans oublier les espadrilles et autres pièces.

Petit +

Le petit train de La Rhune

Sites utiles

Office du Tourisme

Moteur de recherche

Recettes de cuisine

Soupe de confit de canard

Ingrédients
2 cuisses de canard confites, 1.5 litre de bouillon de volaille, 1 blanc de poireau, 1 navet, 2 cuillères à soupe de haricots blancs en boîte, rincés, 1 branche de céleri, 1 carotte, 1/4 de chou vert, 50 g de lardons, 1 gousse d'ail, thym, laurier, quelques pluches de cerfeuil.
Préparation
Tailler carotte, navet et poireau en morceaux assez gros. Emincer finement l'ail et la branche de céleri. Emincer les feuilles de chou. Désosser les cuisses de canard et effilocher grossièrement la viande. Réserver 1 cuillère à soupe de graisse. Dans une marmite, faire chauffer la graisse, y faire revenir l'ail, les lardons et le céleri à feu doux. Ajouter le reste des légumes sauf les haricots blancs. Ajouter également du thym et du laurier. Couvrir de bouillon à hauteur. Laisser mijoter 20 minutes à feu moyen et à couvert. Ajouter alors la viande et les haricots blancs. Ajouter un peu de bouillon si nécessaire. Laisser mijoter à feu doux pendant 5 à 10 minutes en fonction de vos goûts (légumes plus ou moins cuits). Rectifier l'assaisonnement en poivre et sel. Servir avec du pain de campagne en décorant de quelques pluches de cerfeuil.

Soupe de poisson veloutée basquaise

Ingrédients
1 kg de poisson sans les têtes (ici du tacaud), 1 dl de vin blanc, 5 pommes de terre, 5 carottes, 1 grande boîte de tomates au naturel (ou tomates fraîches en saison), 1/2 bocal de piquillos (piments rouges du Pays basque au naturel) ou 2 poivrons rouges épépinés et sans peau., 2 oignons, 2 gousses d'ail, Zeste d'1/2 orange, 20 g de beurre, Sel, Piment d'Espelette (remplace le poivre), Une dose de safran, 2 feuilles de laurier, 1 jolie branche de thym, 2 litres d'eau
Aïoli aux croutons :
Baguette à l'ancienne, Huile d'olive, 2 gousses d'ail, 1 jaune d'œuf, 1 cuillère à soupe de moutarde, 1 cuillère à soupe de vinaigre, Huile, Sel et piment d'Espelette
Préparation
Dans une grande cocotte, faire fondre la moitié du beurre, déposer le poisson (rincé et séché au sopalin) 1 minute de chaque côté. Verser le vin blanc, cuire 3 minutes. Dans une poêle, faire fondre l'autre moitié du beurre et faire dorer les oignons émincés. En fin de cuisson, ajouter l'ail. Ne pas laisser l'ail prendre couleur, il devient amer. Verser sur le poisson, l'oignon et l'ail, les tomates et leur jus les piquillos rincés, le carottes coupées en tronçons et les pommes de terres en cubes moyens, le zeste d'orange, le safran, le sel, le piment d'Espelette en poudre et l'eau. le laurier et le thym. Amener à ébullition, baisser un peu le feu et laisser cuire 30 minutes environ (piquer les carottes et pommes de terre , afin de s'assurer de leur bonne cuisson). Retirer le laurier, la branche de thym. Utiliser un blinder pour mixer le tout. Retirer lorsqu'elles se présentent les arêtes centrales. Pas de souci pour les petites, elles seront complètement broyées. Bien mélanger le tout, vérifier l'assaisonnement. La soupe peut être préparée à l'avance et se réchauffe facilement. Pour les croûtons : Couper la baguette en fines tranches. Les poser sur une feuille de cuisson sur la lèche-frite du four. A l'aide d'une burette, verser un filet d'huile d'olive sur le pain en ayant la main légère. Mettre sous le grill du four quelques minutes de chaque côté. Surveiller, cela peut aller vite.
Pour l'aïoli :
Tous les ingrédients doivent impérativement être à température ambiante. Piler l'ail pelé dans un mortier. Verser le jaune d'œuf, la moutarde, bien mélanger. saler, ajouter le piment d'Espelette et commencer à monter au fouet en versant l'huile en filet petit à petit (j'ai utilisé de l'huile de colza). Ajouter le vinaigre et vérifier l'assaisonnement

Soupe froide d’asperges vertes

Ingrédients
75 cl de bouillon de boeuf ou de volaille (préparé), 500 g d’asperges vertes (pelées, nettoyées, dépourvues de leur base dure et coupées en tronçons), 12 cuillères à soupe de crème fraîche liquide, 2 jaunes d’oeufs, 1 pincée de sucre semoule ,Sel, Poivre noir du moulin
Préparation
Blanchir pendant 3 à 5 minutes les asperges pelées, nettoyées, dépourvues de leur base dure et coupées en tronçons dans une grande quantité d’eau bouillante légèrement salée, en y ajoutant également la pincée de sucre. Egoutter les morceaux d’asperges à l’aide d’une passoire. Remettre ensuite les asperges dans une cocotte, et couvrir celles-ci avec le bouillon de bœuf ou de volaille. Saler, puis laisser cuire à feu moyen et à couvert pendant 15 minutes, à partir du point d’ébullition. Après 15 minutes, passer la préparation hors feu au mixeur (puissance maximale, pendant 1 à 2 minutes). Réserver. Dans un bol, mélanger les jaunes d’œufs avec 6 cuillères à soupe de crème fraîche. Incorporer ensuite ce mélange au velouté d’asperges. Bien mélanger, afin de bien lier l’ensemble. Remettre ensuite le potage sur feu doux pendant 5 à 8 minutes. Tout en le réchauffant, continuer à bien mélanger, afin que les jaunes d’œufs provoquent l’émulsion du velouté. Veiller surtout à ne pas faire bouillir ! Filtrer ensuite le velouté à l’aide d’un chinois, et laisser refroidir au moins 1 heure au réfrigérateur.
Présentation :
Avant de servir, mélanger au potage les 6 cuillères à soupe restantes de crème fraîche. Bien mélanger, ajuster l’assaisonnement avec sel et poivre, et bien mélanger à nouveau

Ttoro basque

Ingrédients
2 têtes de poisson (merlu ou congre), 500 g de lotte coupé en tranches, 500 g de congre coupé en tranches, 500 g de merlu coupé en tranches, 500 g de grondins coupé en tranches, 1 kg de moules, 8 langoustines ou grosses gambas, 2 oignons, 4 gousses d’ail, 2 carottes, 1 bouquet garni, 8 tomates, 6 branches de persil plat, 1 piment rouge séché d’Espelette, 2 piments verts doux, 8 petites pommes de terre, 6 c à s d’huile d’olive, 20 cl de vin blanc sec, 3 l d’eau, 1 l de bouillon dégraissé, Quelques pistils de safran de La Mancha, Sel de Bayonne
Préparation
Préparation du fumet :
Lavez et fendez en 2 les têtes de poissons. Lavez les parures de poissons. Epluchez et coupez les carottes en rondelles. Pelez et écrasez 2 gousses d’ail. Dans une grande marmite faites revenir les carottes et les têtes et parures dans 3 c à s d’huile d’olive durant 5 mn. Mouillez avec le vin blanc, ajoutez l’eau, le bouquet garni, le piment d’Espelette, les gousses d’ail, salez. Faites cuire à petits frémissements 2 h. Pendant ce temps, pelez et émincez finement les oignons. Pelez, épépinez et concassez les tomates. Pelez les gousses d’ail. Equeutez, épépinez et coupez les piments doux en rondelles. Faites revenir les oignons dans une grande casserole dans le reste d’huile sans les faire colorer. Ajoutez les tomates, les piments doux, les gousses d’ail. Mélangez, mouillez avec le bouillon, portez à ébullition, baissez le feu et laissez cuire 1 h à petits frémissements. Pendant ce temps, épluchez, lavez et coupez les pommes de terre en morceaux, faites-les cuire 20 mn dans une casserole d’eau bouillante salée. Nettoyez et lavez les moules. Rincez les langoustines et faites-les griller 10 mn sous le grill du four. Réservez.
Finition
Passez le fumet au moulin à légumes en broyant le maximum d’arêtes pour donner du goût et du corps à la soupe. Versez le fumet dans la marmite et ajoutez le safran. Mixez également le bouillon et incorporez-le au fumet. Remettez sur le feu et faites cuire à frémissements légers, vérifiez l’assaisonnement. Plongez les tranches de poissons dans la soupe pour les pocher et laissez cuire 5 mn. Ajoutez les pommes de terre. Laissez cuire encore 5 mn. Ajoutez les moules. Mélangez délicatement avec une spatule en bois jusqu’à ce que les moules s‘ouvrent. Posez les langoustines sur le dessus et servez avec de grandes serviettes et des rince-doigts.

Concombres braisés, tomates basilic sel au piment d’Espelette

Ingrédients
2 concombres, 2 tomates, 5/6 feuilles de basilic frais, 3 càs de jus de citron, 2 càs d’huile d’olive extra vierge, une poignée de cacahuètes salées, sel au piment d’Espelette Sakari, poivre
Préparation
Laver et découper les tomates en petits dés. Peler et mixer l’échalote avec les cacahuètes au mixer. Mélanger les tomates avec l’échalote et les cacahuètes. Ajouter le jus de citron, le basilic lavé et ciselé puis le sel au piment d’Espelette et le poivre. Mettre vos tomates au frais. Peler les concombres et en retirer les pépins. Les couper dans le sens de la longueur. Faire chauffer l’huile d’olive dans une poêle et y disposer les concombres. Saler et poivrer. Laisser cuire durant 5 minutes en remuant de temps en temps. Servir les concombres chauds avec les tomates fraîches.

Tartine Basque façon Compagnons du Goût

Ingrédients
1 poivron rouge 1 poivron vert 1 oignon 2 gousses d'ail 1 cuillère à café de piment d'Espelette 1 cuillère à soupe d'huile d'olive Sel, poivre 1 œuf dur 2 belles tranches de jambon cru Sélection Compagnons du Goût 4 tranches de pain au levain 1 belle tomate juteuse Cerfeuil frais
Préparation
La veille, préparez la piperade : lavez, épépinez et coupez en dés les poivrons, le piment, l'oignon et hachez finement 1 gousse d'ail. Faites mijoter l’ensemble dans l'huile d'olive 20 min. Tranchez le pain et réservez-le dans un linge sec. Le lendemain, frottez le pain avec l’ail et la tomate. Ajoutez la piperade, l’œuf préalablement râpé et le jambon en lanières. Pour finir Présentez la tartine en disposant quelques feuilles de roquette et de cerfeuil.

Salade de poulpe au citron et à l'ail

Ingrédients
1 kg de poulpe Jus d’un citron 1 cuillère à soupe de persil haché 2 gousses d’ail hachées Huile d’olive Sel, poivre
Préparation
Nettoyez correctement le poulpe sous l’eau courante. Séparez la tête des tentacules. Retournez la tête ensuite ôtez les organes. Extraire le bec au milieu des tentacules puis retirez les yeux. Mettre le poulpe dans la cocotte minute ensuite le couvrir d'eau, et le faire cuire pendant au moins 40 minutes. Ouvrir la cocotte minute, égouttez le poule puis le nettoyer sous l'eau courante en enlevant tout ce qui s'enlève. Coupez le poulpe en petits morceaux réservez. Dans un saladier ajoutez l’huile d’olive, l’ail haché, le persil, le citron, le sel, le poivre et les morceaux de poulpe puis mélangez. Pour finir : Mettre un film alimentaire sur le saladier et mettre au réfrigérateur pendant au moins une heure.

Salade de morue, pommes de terre et poivrons rouges

Ingrédients
2 darnes épaisses de morue dessalée 2 poivrons rouges 1 kg de pommes de terre nouvelles 2 belles tomates pas trop mûres coupées en rondelles 1 petit oignon coupé en fines demi-lunes ail moulu sel et poivre huile d'olive vierge vinaigre de vin 1 bouquet de persil plat grossièrement haché
Préparation
Préparer le barbecue. Bien faire chauffer la grille. Griller les darnes de morue des deux côtés. Couper les poivrons en 2 et les griller au barbecue. Réserver. Cuire les pommes de terre avec la peau dans de l'eau bouillante. Égoutter, laisser tiédir et peler. Couper en dés ou en rondelles selon la taille. Effiler la morue et couper les poivrons en lanières. Dans un saladier, mettre les rondelles de pommes de terre et de tomate. Ajouter la morue effilée et les lanières de poivron. Disperser les demi-lunes d'oignon et le persil haché dessus. Pour finir : Préparer une vinaigrette avec de l'huile d'olive, du vinaigre, de l'ail moulu, du sel et du poivre. Assaisonner la salade avec la vinaigrette.

Salade de cresson à l’ail

Ingrédients
4 poignées de cresson (de rivière, de préférence) ; bien nettoyées 1 gousse d’ail, épluchée et coupée en deux 4 cuillères à soupe d’huile d’olive vierge Le jus d’un citron Sel Poivre noir du moulin
Préparation
Frotter l’intérieur d’un saladier avec la gousse d’ail épluchée et coupée en deux. Se débarrasser ensuite de l’ail, car il ne sert qu’à aromatiser le saladier. Mélanger dans un bol le jus de citron, le sel, le poivre et l’huile d’olive. Bien battre l’ensemble à l’aide d’un fouet manuel. Réserver.
Présentation
Disposer le cresson dans le saladier. Arroser avec la vinaigrette au citron, et bien mélanger avant de servir.

Caviar de chèvre frais aux piquillos

Ingrédients
12 piquillos 1 grand fromage de chèvre frais (250 g) 1 gousse d’ail 2 cuillères à soupe d’huile d’olive fruitée 3 feuilles de basilic frais Fleur de sel Poivre noir du moulin
Préparation
Peler la gousse d’ail avant de la dégermer. Laver, sécher puis hacher finement le basilic. Nettoyer pour égoutter les piquillos. En réserver 2 séparément. Disposer ensuite dans le bol du mixeur le fromage de chèvre avec le restant des piquillos, l’huile d’olive, la gousse d’ail et le basilic haché. Mixer grossièrement pendant quelques instants. Réserver. Détailler les 2 piquillos réservés auparavant en petits dés, puis les ajouter à la préparation mixée. Saler, poivrer, puis bien mélanger. Réserver au frais.
Présentation
Servir ce caviar de chèvre bien frais, étalé sur des tranches de pain gris ou de pain de campagne légèrement grillé ou comme accompagnement avec une salade de crudités.

Poulet à la basquaise

Ingrédients
6 hauts de cuisses de poulet (ou 4 cuisses) 3 poivrons 12 cl de vin blanc 1 cuillère à café de piment d’Espelette 1 cube de bouillon de volaille 1 gros oignon 1 gousse d’ail 1 branche de thym 1 feuille de laurier 1 boîte de tomates concassées Sel, poivre Persil
Préparation
Emincer l'oignon. Peler la gousse d’ail et la presser. Laver les poivrons puis les couper en lanières d’un centimètre de large, en prenant soin d’ôter les cloisons blanches et les graines. Faire revenir l’oignon et l’ail sur feu moyen-doux, sans laisser colorer (couvrir la poêle au besoin). Lorsque l’oignon devient translucide, le saupoudrer de piment d’espelette et remuer. Ajouter les poivrons, saler légèrement et laisser cuire sur feu moyen-doux pendant 10 minutes, en remuant de temps à autre. Faire dorer les hauts de cuisse de poulet dans un large faitout avec un fond de matière grasse. Lorsque la peau est bien dorée, retourner la viande côté chair et la saisir rapidement. Jeter l’extrait de graisse par les hauts de cuisson et déglacer au vin blanc. Ajouter les poivrons et les oignons, le concassé de tomates, le bouillon de volaille émietté ainsi que la branche de thym et la feuille de laurier. Couvrir et laisser mijoter sur feu doux pendant 35 à 40 minutes. Poivrer et parsemer de persil ciselé avant de servir, avec du riz blanc ou des pommes de terre vapeur.

Mouclade basque

Ingrédients
3 kg de moules de bouchot 2 tranches de jambon de Bayonne 1 poivron vert 1 poivron rouge 1 oignon 30 g d'échalotes 2 gousses d'ail 1 bouquet de persil plat 1 branche de thym 1 feuille de laurier 20 cl de crème liquide 50 g de beurre 2 cl d'huile olive 1/4 de litre de vin blanc sec 5 g de piment d'Espelette 1 pincée de fleur de sel de Guérande
Préparation
Nettoyer et bien laver les moules à l'eau froide. Bien arracher le petit fil appelé byssus. Couper les tranches de jambon en fines lanières. Éplucher et ciseler finement l'oignon et les échalotes. Hacher finement l'ail. Réaliser un bouquet garni en ficelant la branche de thym, la feuille de laurier et la moitié du bouquet de persil plat. Dans une casserole, faire chauffer le vin blanc. Ajouter les échalotes et le bouquet garni. A ébullition, ajouter les moules. Cuire à couvert jusqu'à ce que la totalité des moules soient ouvertes. Enlever sur chaque moule une demie coquille. Filtrer le jus de cuisson. Réserver. Laver, équeuter et épépiner les poivrons. Les tailler en lanières. Hacher le reste du persil plat. Dans une sauteuse, faire fondre l'huile d'olive ainsi que le beurre. Faire compoter les oignons ciselés. Ajouter les lanières de poivrons, l'ail ainsi que le jus des moules. Réduire. Verser la crème et vérifier l'assaisonnement en ajoutant la fleur de sel et le piment d'espelette. Verser ce mélange très chaud sur les moules. Décorer de fines lanières de jambon de bayonne et de persil haché.

Chipirons sautés à l’ail et au persil

Ingrédients
800 g de chipirons ou de petits calamars entiers très frais 8 cl d’huile d’olive extra vierge 4 gousses d’ail (ail nouveau de préférence) 1 botte de persil plat sel, poivre
Préparation
Nettoyer les chipirons sous l’eau et les laisser égoutter en séchant dans du papier absorbant Eplucher et hacher finement l’ail Equeutter et hacher finement le persil plat Faire chauffer la moitié de l’huile dans une poêle à feu moyen Ajouter les chipirons et les laisser cuire 5 minutes en prenant soin de bien remuer en veillant qu’ils ne se colorent pas trop. Les petits calamars doivent être juste dorés. Retirer du feu et égoutter les chipirons. Placer les chipirons dans du papier absorbant Jeter l’huile de cuisson de la poêle et la remettre sur le feu moyen Ajouter l’ail et laisser fondre 1 minute Ajouter les chipirons, l’ail, les 2/3 du persil haché et le reste de l’huile Laisser cuire à nouveau 5 minutes jusqu’à ce que les chipirons soient bien tendres Parsemer de fleur de sel et poivrer à votre convenance Bien remuer

Axoa

Ingrédients
1 kg de veau dans l’épaule ou l’échine 1 gros oignon jaune 200g de jambon de pays avec du gras ( Jambon de Bayonne ) 2 gousses d’ail 6 piments verts des landes ¼ de c à café de piment d'Espelette en poudre Sel fin de Bayonne
Préparation
Préparation des ingrédients
Coupez le veau en dès. Pelez et hachez grossièrement l’oignon. Coupez le jambon en petits dès et réservez à part les dès de gras. Epépinez, pelez et taillez en lamelles les piments. Pelez et écrasez l’ail. .
Préparation
Dans une poêle, faites fondre les dès de gras de jambon, jetez-y les oignons et les dés de jambon et faites-les revenir. Ajoutez la viande veau et les gousses d’ail pelées et écrasées. Faites rissoler 10 mn en remuant souvent. Ajoutez lors les piments verts, mélangez quelques minutes. Salez et couvrez et laissez cuire doucement à l’étouffée 20 mn. ajoutez le piment d’Espelette en fin de cuisson.

Purée de pommes de terre aux olives et piquillos

Ingrédients
1 kg de pommes de terre (type bintje) 4 cuillères à soupe d’huile d’olive 4 piquillos 100 g d’olives noires 1 bouquet de persil plat 1 feuille de laurier Sel fin Poivre noir du moulin
Préparation
Rincer puis couper les olives en deux, les dénoyauter puis détailler leur chair en petits dés. Réserver. Laver puis détailler les piquillos en petits dés. Réserver. Nettoyer puis hacher finement le persil plat. Réserver. Peler les pommes de terre, les rincer sous l’eau froide puis les couper en deux. Les cuire pendant 20 mn dans un grand volume d’eau bouillante légèrement salée, en y ajoutant la feuille de laurier. Egoutter les pommes de terre en fin de cuisson et les disposer dans un grand saladier. Y ajouter ensuite l’huile d’olive, les piquillos, les olives et le persil plat hachés. Ecraser ensuite le tout grossièrement à l’aide d’une fourchette, jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène. Goûter puis ajuster éventuellement l’assaisonnement en ajoutant sel et poivre moulu et bien mélanger. Réchauffer à feu doux avant de servir bien chaud ; en accompagnement.

Piperade basque

Ingrédients
1,3 kg de tomates 2 gros oignons 8 piments d'Espelette 2 oeufs 4 tranches de jambon de Bayonne (Ibaïona) Une pincée de sucre Sel et poivre 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive
Préparation
Epluchez et émincez les oignons Epépinez les piments et coupez-les en lanières. Plongez les tomates dans l’eau bouillante, 2 minutes, épluchez-les et coupez-les en quartiers.
Préparation de la piperade
Faites chauffez les 2 cuillerées à soupe d’huile dans une sauteuse Faites fondre les oignons 5 minutes à feu doux. Mettez les piments et faites cuire 2 minutes. Ajoutez les tomates, sucrez, salez et poivrez. Laissez cuire à grand feu jusqu’à évaporation de l’eau puis baissez le feu, couvrez et laissez cuire pendant une heure. A la fin de la cuisson, battez les œufs en omelette et versez-les sur le mélange en remuant énergiquement. Servez cette piperade avec les tranches de jambon.

Merlu aux oignons dorés et poivrons doux

Ingrédients
1 merlu d’environ 1,5 kg 10 oignons 2 poivrons rouges 2 poivrons verts 30 cl de vinaigre balsamique 10 cl d’huile d’olive 1 cuillère à soupe de graisse de canard 1 cuillère à café de sucre semoule Sel fin Poivre noir du moulin
Préparation
Demander à votre poissonnier de lever les filets de merlu, et d’y découper 4 pavés d’environ 160 g chacun, en y laissant la peau. Dans un poêlon, faire réduire à feu très doux le vinaigre balsamique jusqu’à l’obtention de la consistance d’un sirop. Retirer ensuite du feu et laisser refroidir.
Préparation des oignons
Eplucher puis émincer finement les oignons. Les faire dorer ensuite pendant 15 mn dans une poêle avec la graisse de canard. Remuer souvent les oignons en cours de cuisson, puis ajouter sel et poivre. Vers la fin du temps de cuisson, ajouter le sucre et laisser un peu caraméliser la préparation. Réserver au chaud.
Préparation des poivrons
Nettoyer puis sécher les poivrons. Les détailler ensuite en petits dés, après les avoir épépinés et en avoir retiré les filaments durs. Les faire sauter ensuite pendant 5 mn dans une poêle avec l’huile d’olive. En fin de cuisson, les retirer à l’aide d’une écumoire puis les réserver au chaud. Préchauffer le four à 90 °C.
Préparation des pavés de merlu
Verser dans la poêle utilisée pour la cuisson des poivrons 2 cuillères à soupe d’huile d’olive et faire chauffer à feu moyen. Y poser ensuite les pavés de merlu (côté peau vers le bas). Laisser cuire pendant 3 à 4 mn. Retourner ensuite délicatement les pavés, et les laisser cuire 30 secondes sur l’autre face. Poser ensuite les pavés de merlu sur un plat de service préchauffé, et les maintenir au chaud dans le four, porte ouverte.
Présentation
Répartir sur 4 assiettes (préchauffées) un lit d’oignons dorés. Poser par-dessus un pavé de merlu et ajouter sur celui-ci quelques cuillères à café de poivrons chauds. Saler et poivrer, puis décorer le tour des assiettes avec un filet de vinaigre balsamique réduit et d’un peu d’huile d’olive. Servir aussitôt

Le gâteau Basque de ma grand-mère

Ingrédients
Ingrédients (pour un moule de 24 cm de diamètre) : Au choix, pour garnir: confiture de cerises noires ou crème pâtissière, quantité selon les goûts 1 jaune d'oeuf, pour dorer Ingrédients pour la pâte : 360 gr de farine 180 gr de beurre 180 gr de sucre en poudre (fin de préférence) 2 oeufs moyens 1 pointe de couteau de levure chimique 1 belle pincée de sel Facultatif: le zeste finement râpé d'½ citron
Préparation
Beurrer le moule. Réserver. Verser la farine, la levure, le sel et le zeste de citron dans un saladier puis mélanger le tout. Incorporer le beurre coupé en dés ainsi que le sucre et travailler du bout des doigts (ou au robot). Lorsque la pâte prend une texture bien sableuse, ajouter les oeufs et continuer de travailler jusqu'à former une boule. La pâte peut être utilisée immédiatement, mais l'idéal est de la laisser reposer au réfrigérateur pendant 1 heure au moins. Séparer la pâte en 2 morceaux inégaux : le premier morceau doit représenter environ 2 tiers de la pâte, le deuxième doit représenter environ un tiers de la pâte. Étaler le plus gros morceau de pâte (2 tiers) sur environ 7 mm en un cercle d'environ 27 cm de diamètre (il faut qu'il soit plus grand que le diamètre du moule). Placer cercle dans le moule en prenant soin de faire remonter la pâte sur les bords. Étaler dessus votre garniture (confiture ou crème pâtissière) sur à peu près 1 à 2 centimètres d'épaisseur. Étaler enfin le deuxième morceaux de pâte (qui représente 1 tiers) sur environ 7 mm en un cercle d'environ 24 cm de diamètre (pour qu'il fasse à peu près la taille du moule). Le déposer sur la garniture et souder les bords avec la pâte du dessous. Il ne faut pas hésiter à prendre le temps de souder correctement les 2 disques de pâte afin d'empêcher la garniture de s'échapper lors de la cuisson. Dorer la surface du gâteau avec le jaune d'oeuf. Faire cuire dans un four préchauffé à 180°C pendant une quarantaine de minutes (+ ou - selon les fours) le gâteau doit être bien doré. J'ai laissé cuire le mien 45 minutes. Laisser refroidir totalement le gâteau pour que la garniture ait le temps de se figer, avant de le servir à température ambiante.

Pâte de coings

Ingrédients
2 kg de coings épluchés et épépinés 1,6 kg de sucre semoule Le jus d’un citron
Préparation
Disposer les coings épluchés et épépinés dans un saladier. Ajouter le sucre, puis arroser le tout avec le jus de citron. Bien mélanger les ingrédients à l’aide d’une spatule, puis recouvrir le saladier d’un film alimentaire transparent. Laisser reposer ensuite le saladier au réfrigérateur pendant minimum 8 heures. Après la période de repos, verser le contenu du saladier dans une casserole, et faire bouillir la préparation pendant environ 1 heure à feu moyen ; en remuant régulièrement la compote de coings pour éviter que les fruits ne collent au fond de la casserole. Après 15 à 20 mn de cuisson, baisser le feu si nécessaire. En fin de cuisson, passer les fruits au presse-purée et verser ensuite la préparation dans un moule rectangulaire en plastique. Laisser ensuite refroidir la pâte obtenue avant la laisser reposer 1 heure au réfrigérateur.
Présentation
Découper la pâte de couleur dorée en tranches. Servir accompagné de fromages et de pain frais.

Le koka

Ingrédients
75 cl de lait 14 jaunes d’œufs 4 blancs d’œufs 15 cl de crème fleurette 200 g de sucre semoule
Pour le caramel
100 g de sucre 4 cuil. à soupe d’eau
Préparation
Pour réaliser le caramel, mettre à cuire le sucre dans une casserole avec l’eau. Lorsqu'il prend une couleur brune, le verser dans le moule afin d’en couvrir le fond. Réserver au frais pour qu’il durcisse. Dans une casserole, faire bouillir le lait. Dans un saladier, mélanger les jaunes d'œufs avec le sucre en fouettant fortement ; verser le lait sans cesser de remuer. Ajouter les blancs d'œufs, bien mélanger ou fouet, puis ajouter la crème fleurette. Verser doucement la crème obtenue dans le moule. Cuire au bain-marie 35 minutes dans un four à 130 °C. Laisser refroidir au réfrigérateur et servir bien frais.

Sangria

Ingrédients
Pour un pichet : 1 bouteille de vin rouge 6 cl de cognac 6 cl de porto 30 cl de soda orange 5 morceaux de sucre de la cannelle 1 citron 1 orange 1 citron vert
Préparation
Mélanger tous les ingrédients dans un saladier, fruits et soda exceptés, filmer, et laisser macérer 4 heures au réfrigérateur

Top