Le Sri Lanka

Goutte d'eau ou larme de Boudha ??

Ce voyage nous a été concocté par notre voyagiste habituel avec l'aide d'une de ses amies qui avait un correspondant voyagiste sur place, à Colombo.

Cela nous a permit de faire ce superbe circuit sur mesure ou presque, à deux avec un chauffeur-guide parlant plutôt bien français et ce système a été une vraie réussite.

Détail du circuit

Départ de Marseille direction Paris et ensuite nous avons pris un autre vol avec Emirates (le top !!), nous avons fait escale à Abu Dhabi avant d'atterrir finalement à Colombo (Icone) la capitale.

Colombo

Le temple de Gangaramaya à ColomboAprès un repos bienvenu, nous avons commencé par la visite de la ville.

Peu de monuments seulement de l'Histoire car à l'origine c'était un petit village côtier mais très connu par les marchands arabe, persan ou chinois .

Et avec les épices c'est devenu incontournable et les Portuguais qui l'avaient compris en avaient fait un comptoir avec écoles, églises et hopitaux.

Aujourd'hui Colombo est le siège politique et économique du pays.

Anuradhapura

Temple isurumuniyaLe lendemain départ pour Anuradhapura (Icone), c'était la première capitale de l'ile du 4e au 10e avant J.C.

Dans un quartier on retrouve un arbre sacré qui a été greffé a partir de l'arbre sous lequel Boudha atteignit son illumination.

C'est un des plus vieux arbres de l'ile et tout autour on y trouve jardins d'agrément, stupas , réservoirs gigantesques, et surtout beaucoup de vestiges de cette époque.

Polonnaruwa, Dambulla

Le temple d’or de DambullaDirection Polonnaruwa (Icone) ville elle aussi capitale mais plus récemment qui possède plus statues de Boudha dans différentes positions et aussi quelques vestiges : bassins sacrés et logements en pierres.

Nous prenons la route pour Dambulla (Icone) oû se trouve un temple construit au haut d'une colline.

La grimpette est assez "hard" mais on y découvre de nombreuses statues qui ont été mises dans des grottes creusées dans le rocher.

Sigiriya

Le rocher du Lion de SigiriyaLa route pour Sigiriya (Icone) est courte et on voit de loin son rocher légendaire.

En montant en haut du rocher , on trouve dans la première montée des peintures datant du 5e siècle après JC, représentant des femmes (épouses, concubines ou servantes) proches du roi Kassapa qui transforma ce rocher en forteresse.

Il y fit batir aussi palais, jardins, monastères et dépendances.

Matale

Un jardin d'épices à MataleToujours en descendant vers le sud nous tombons sur les jardins d'épices de Matale (Icone).

Visite d’un jardin d’épices pour apprendre l’origine et l’utilité de chaque épice : citronnelle, cannelle, gingembre, cacao et diverses autres épices.

Il y en des dizaines le long de la route qui servent principalement aux touristes vu le nombre de plants .

Kandy - Pinawella

Orphelinat des éléphants à PinnawelaKandy (Icone) et ses environs est une merveille, car on y trouve l'éléphant dans plusieurs cas.

Visite de l’orphelinat des éléphants de Pinnawela : observation du repas des éléphanteaux, nourris au biberon (nourris par les touristes avec photos à l'appui), puis traversée du troupeau pour un bain dans la rivière.

Ces éléphants sont adoptés suite à la déforestation causée par les projets de développement ou suite à l'abandon de leurs parents.

Intérieur du temple de la DentLe second cas oû l'éléphant apparait, c'est pour la cérémonie annuel de la Dent.

Il y a dans la ville un Temple de la Dent où serait gardé une dent de Boudha et tous les ans c'est un défilé d'éléphants qui promène cette dent bien protégée dans un coffre.

Le soir vous pouvez assister à des danses tradionnelles, mais vous pouvez aussi vous promener autour du lac ( particularité il est carré ) et pour finir visiter absolument le jardin botanique de Peradeniya avec un de ses arbres dont les branches font un diametre de 50 m !!.

Nuwara Eliya

Prochaine halte Nuwara Eliya (Icone) à presque 2000 m d'altitude est au coeur de la région des plantations de thé.

Plantation de thé à Nuwara Eliya

Une visite dans la plantation et dans la manufacture est à faire et on y découvre des immensités vertes avec seulement les taches de couleurs des ouvrières Tamouls.

Plus haut on arrive à Horton Plains (le bout du monde) où on peut voir le mont Abraham, sacré pour toutes les religions, enfin nous on n'a rien vu, à cause d'un brouillard style anglais. Sniff !!

Yala

Toujours plein sud nous arrivons au parc de Yala (Icone) la plus grande réserve animalière sauvage de l'ile.

Le trajet se fait en 4X4 et on peut y voir des animaux en toute liberté (eux, pas nous : interdit de descendre ).

Parc de Yala

Cet ensemble de broussailles, de plaines, de lagunes saumâtres et d'escarpements rocheux est surtout renommé pour ses éléphants, mais on y voit une grande variété d'espèces comprenant ours, cerfs, crocodiles, sangliers, singes, buffles d'Inde ainsi qu'une multitude d'oiseaux et avec beaucoup de chance : un léopard.

Galle

Pêcheurs sur pilotis de AhangamaVenus faire commerce des épices de l’île, les Européens ont laissé un héritage dont l’ensemble le plus remarquable est Galle (Icone) , magnifique port naturel à la pointe sud, qui garde intacts les remparts et demeures bâtis par les Hollandais au XVIIe s.

Nous faisons une halte à Ambalangoda lieu de fabrique de masques traditionnels pour quelques achats de masques.

Situé à mi-chemin entre Mirissa et Unuwatuna, ce petit village présente l’intérêt d’observer les célèbres pêcheurs sur pilotis. On peut les observer à deux moments de la journée : le matin de bonne heure (entre 6 et 8h) et le soir vers 17h.

Mont Lavinia

Et nous finissons notre périple à Mount Lavinia (Icone) dans l'ancienne demeure du gouverneur général de Ceylan transformé en hôtel .

Hôtel Mont Lavinia

Nous y avons passé quelques jours dans un environnement des plus agréables : repas, piscine, plage (avec des écureuils un peu voleurs !!), animation , le top quoi !!

Météo de la Capitale

Dernières infos

22 Juin 2017

Épidémie de dengue
L’épidémie de dengue, très importante cette année, touche tout le pays. La province de l’Ouest (Colombo et sa région) est particulièrement affectée. Il est indispensable de se protéger contre les piqûres de moustiques et de consulter en urgence en cas de (…)

Ce qu'il faut savoir

Histoire

Les chroniques des Singhalais - de langue singhalaise indo-européenne - rapportent que ceux-ci sont originaires du nord de l'Inde, près du Bengale, peut-être de l'Orissa, arrivèrent dans l'île vers -600. Le bouddhisme s'installa trois siècles plus tard, traditionnellement du fait de l'action missionnaire initié par l'empereur Ashoka, en même temps qu'un système d'irrigation sophistiqué notamment dans le centre et le nord. Contrairement à l'Inde où la tradition historique est peu répandue, le Sri Lanka dispose de plusieurs chroniques historiques. Ces chroniques, mêlant certains épisodes légendaires aux faits historiques, sont néanmoins considérés par les chercheurs comme une source relativement fiable, bien que moins rigoureuse que les chroniques chinoises, car de nombreux éléments ont pu être confirmés par recoupement avec des sources étrangères et les fouilles archéologiques. Elles permettent même parfois d'éclairer l'Histoire de l'Inde.

Trois chroniques couvrent l'histoire de l'île :

  • Le Dipavamsa (généalogie de l'île)
  • Le Mahavamsa (Grande généalogie) compilée par Mahanama.
  • Le Culavamsa, dernière chronique, reprenant l'histoire de l'île au IVe siècle, date où s'arrétaient les chroniques précédentes, jusqu'à la conquête britannique.

L'île connut des royaumes unifiés avec comme capitales Anuradhapura de -200 vers 1070, puis Polonnaruva jusqu'en 1200. Les invasions tamoules depuis le sud de l'Inde avec des conflits internes poussèrent les royaumes singalais dans le sud. L'île fut, autour de l'an mil, complètement intégrée au royaume tamoul des Chola. Elle conserva d'ailleurs un royaume tamoul avec Jaffna comme capitale, de 1200 jusqu'à la prise de la ville par les Hollandais en 1619.

L'ancienneté de l'implantation des Tamouls dans l'île n'est pas bien connu. Etant donné la proximité avec le continent, le peu de profondeur du détroit de Park et l'existence du Pont d'Adam facilitant le passage, il est probable qu'il y avait des échanges nombreux. L'histoire singhalaise rapporte que les premiers hommes prirent cent femmes de l'Inde du sud. Il y eut même des Singhalais comme monarques des royaumes tamouls et vice-versa.

La situation de l'île au milieu de l'océan Indien en a fait un centre de commerce très important au cours de l'Histoire. Les marins de la Rome antique la nomment « Taprobane ». Les commercants arabes, qui prennent le relais et maîtrise les échanges entre la Méditerranée et le monde indien jusqu'à l'arrivée des Portugais, la connaissent comme « Serendip » - dérivé depuis le nom sanskrit Sinhala-dweepa - qui est la racine du mot en anglais « serendipity », substantif inconnu en français signifiant découverte heureuse faite par hasard.

C'est de cette implantation et de sa descendance que provient la population musulmane (7 %). Les navigateurs portugais à la recherche des épices s'emparent en 1505 des régions côtières et introduisent le catholicisme. Les hollandais les supplantent en 1658. Bien que les Britanniques prennent le contrôle en 1796, les lois hollandaises restent le pivot de la jurisprudence.

En 1815, les Britanniques obtiennent une victoire sur le roi de Kandy, ce qui parachève leur domination et ils créent la colonie royale de Ceylan. Ils établissent une économie basée sur le thé, la tentative d'exploitation du café s'étant révélée infructueuse, et dans une moindre mesure sur le caoutchouc et la noix de coco, et favorisent une nouvelle émigration tamoule dans le centre et le sud de l'île pour travailler dans les plantations. En 1931, les Britanniques accordent une certaine autonomie, puis l'indépendance le 4 février 1948 dans le cadre du Commonwealth.

Le 20 juillet 1960, Ceylan élit Sirimavo Bandaranaike comme premier ministre. C'est la première femme à occuper ce poste dans le monde. Le 22 mai 1972, le pays adopte une nouvelle constitution qui change son nom en Sri Lanka, déplace de la capitale de Colombo à Kotte, définit un nouveau drapeau et marque une discrimination en faveur de la majorité singhalaise au détriment de la minorité tamoule. Ces derniers réagissent en demandant une décentralisation de la fédération et même une indépendance de l'Eelam Tamoul.

La guerre civile éclate avec une tentative d'interposition de l'Inde. Il y a également des soulèvements gauchistes singhalais, Janatha Vimukthi Peramuna, réprimés dans le sang ......

Politique

Le peuple élit un président pour un mandat de six ans renouvelable une seule fois. Il est à la fois le chef d'État, le chef de gouvernement et le commandant en chef des forces armées. Le président est responsable devant le parlement de ses actes et du respect de la constitution et des lois. Il peut être révoqué par un vote des 2/3 des parlementaires avec l'accord de la Cour suprême. Le président nomme et dirige un cabinet de ministres, qui sont responsables devant le parlement. L'actuel président de la République est Mahinda Rajapakse. Il a été réélu le 26 janvier 2010 à la majorité des voix.

Le parlement unicaméral de 225 parlementaires est élu au suffrage universel. Les parlementaires sont élus dans chaque province par scrutin proportionnel plurinominal pour un mandat de six ans. Le président peut dissoudre le parlement et provoquer de nouvelles élections une fois par an. Le parlement vote les lois. Le président du parlement, qui est le chef du parti majoritaire au parlement, joue le rôle de Premier ministre.

Géographie

Le Sri Lanka est une île située dans l'océan Indien, à 50 km de l'Inde, les deux pays sont séparés par le détroit de Palk mais quasiment reliés par le pont d'Adam. Sa superficie est de 65 610 km².

Sa population s'élève à plus de 19 000 000 h. Point culminant : le mont Pidurutalagala 2 524 m Le climat est chaud et humide avec deux périodes de mousson, en mai et octobre.

Économie

Après avoir été sévèrement pénalisée par la guerre qui a duré plus de 30 ans, l'île bénéficie maintenant d'une très forte croissance intérieure et d'un afflux massif de capitaux du monde entier. Elle conserve aussi un savoir-faire précieux dans la production et la transformation de produits naturels à forte valeur ajoutée.

Aujourd'hui, la politique du Sri Lanka est libérale. Le dynamisme du pays se situe juste après la Chine en ce qui concerne la croissance. L'île bénéficie de nombreux atouts : population éduquée, diversité des produits agricoles devenus « tendance » sur les marchés mondiaux, et richesse du patrimoine naturel et historique qui favorise le tourisme.

Malgré l'ampleur inédite de la catastrophe du tsunami de 2004, son impact financier a été moindre que prévu. Les régions les plus touchées ne pesaient pas très lourd dans la balance commerciale. Par ailleurs, les zones touristiques sont très vite redevenues opérationnelles. Les maçons, les fabricants de meubles, de voitures, et bien d'autres corps de métier ont rempli leur carnet de commandes, donnant un coup de fouet aux économies locales. Le retour en force du tourisme a aussi fortement participé à la reprise de l'activité au Sri Lanka !

La croissance actuelle avoisine les 9 %, l'inflation se limite à un chiffre et le PIB par habitant connaît enfin une progression constante. S'il reste que près d'une personne sur cinq vit encore en dessous du seuil de pauvreté, ce chiffre devrait, selon les spécialistes, sensiblement baisser dans un futur proche.

L'économie sri lankaise repose aujourd'hui sur plusieurs piliers : l'industrie textile, l'agroalimentaire et, de plus en plus, les services (banques, assurances et télécoms). La part de l'agriculture s'est stabilisée grâce à de nouveaux marchés étrangers. Le thé, l'hévéa et la noix de coco constituent les trois mamelles agricoles de l'île. Quant au textile, il connaît une dégradation constante après l'abandon des quotas d'importations protégeant l'industrie des petits pays producteurs contre les géants chinois et indien.

Côté ressources naturelles, le sous-sol du Sri Lanka est relativement pauvre.

Source : Wikipedia

Regardez avec plaisir une vidéo sympa


Bon, c'est une vidéo faite par un non-professionnel qui a essayé de faire du mieux possible.

Je n'ai pas voulu faire de sous-titres pour expliquer les lieux et les visites réalisées, de plus le son est ce qu'il est, donc pas de sinhârakkâra, ni rien d'autre.

J'ose espérer ce que vous verrez vous plaira...

Renseignements supplémentaires

Quand partir ?

Entre les mois de janvier et d’avril. Ne pas oublier qu'il y a deux moussons.

Transports

Elles sont goudronnées et dans l'ensemble en médiocre état. Certaines, après la mousson, ne sont plus qu'une succession de nids-de-poule. il est fortement conseillé de louer une voiture avec chauffeur-guide pour visiter la majorité des sites sans perdre trop de temps.

Dormir / Manger

On observe une modification sensible des habitudes alimentaires. Le retour des touristes du monde entier apporte de nouvelles saveurs et la cuisine tend à se sophistiquer. Davantage de mise en scène dans les arts de la table et certaines adresses proposent maintenant des menus dignes des grands établissements étoilés. Vous n'aurez pas de difficulté à trouver un hébergement correspondant à votre budget, sauf à Colombo qui manque cruellement d'hôtels corrects à prix abordables et dans les centres touristiques lors des fêtes locales (perahera de Kandy).

Achat

On peut trouver de tout : masques, statuettes, bijoux, tissages, etc....

Argent

Début 2013, 1 roupie (Rs) = 0,006 € et 1 € = 165 Rs, donc : 100 Rs = 0,60 €, 1 000 Rs = 6,20 €. La roupie sri lankaise, dont le cours est différent de la roupie indienne, se subdivise en 100 cents. Ce cours peut, bien entendu, varier. Les billets sont imprimés en cinghalais, tamoul et anglais.

Visa

Electronic Travel Authorization (E.T.A.) obligatoire et il s'obtient en ligne. Le passeport doit être valable 6 mois après la date de retour.

Décalage horaire

+ 3h30 en été, + 4h30 en hiver.

Petit +

Les danses à Kandy.

PS

Quand vous visiterez surement une ferme à tortues ,n'achetez pas tout ce qui est en écaille , INTERDIT d'en ramener . Sinon saisie plus amende ( animaux protégés ) .

Sites utiles

Office du Tourisme

Moteur de recherche

Recettes de cuisine

Soupe de Mulligatawney

Soupe de MulligatawneyIngrédients
1,2 litre de bouillon de poulet, d'agneau ou de légumes, 2 oignons, 10 grains de poivre, sel, 4 gousses d'ail, 1 cc de gingembre, 4 tomates, 1/2 cc de curcuma, 3 cc de coriandre, 2 cc de cumin, 6 à 10 feuilles de curry, 1 à 2 carottes, 1 citron, 2,5 dl de lait de coco
Préparation
Faire chauffer 1,2 litre de bouillon de poulet, d'agneau ou de légumes, ajouter 2 oignons hachés, 10 grains de poivre et un petit peu de sel et porter à ébullition. Cuire 15 minutes. Ajouter 4 gousses d'ail pressées, 1 cc de gingembre râpé, 4 tomates ou une petite boîte de pelati hachées, 1/2 cc de curcuma, 3 cc de coriandre moulue, 2 cc de cumin indien moulu, 6 à 10 feuilles de curry (ce sont les feuilles qui sont sur la photo), 1 à 2 carottes râpées et le zeste d'un citron bio. Laisser mijoter encore pendant 25 minutes. Ajouter 2,5 dl de lait de coco, faire chauffer et juste avant de servir, ajouter le jus d'un citron. Servir.

Soupe de poulet au curry

Soupe de poulet au curryIngrédients
500 g de poulet, coupé en dés 1,5 litres de bouillon de volaille Sel et poivre du moulin 1 cuillère à soupe de coriandre en poudre 1 cuillère à soupe de cumin 1 pincée de brins de safran 2 grosses tomates finement hachées 1 bel oignon jaune, pelé et finement haché (divisé) 1 bâton de cannelle 1 cuillère à café de racine de gingembre râpée 6 belles gousses d'ail, pelées et finement hachées 1 cuillère à café de piment en poudre (plus ou moins selon le goût) 2 cuillères à soupe d'huile d'arachide 1 cuillère à soupe de feuilles de curry sèches, émiettées (ou karapincha) 50 cl de lait de coco 1 cuillère à soupe de jus de citron vert (ou 2 cuillères à soupe de jus de citron jaune)
Préparation
Placer le poulet et le bouillon de volaille, dans une grande cocotte, puis porter à ébullition. Une fois que cela bout, ajouter le sel, le poivre, la coriandre, le cumin, le safran, les tomates, la moitié de l'oignon, la cannelle, le gingembre, l'ail et le piment en poudre. Laisser mijoter pendant 30 minutes. Retirer la cocotte du feu et réserver. Dans une sauteuse, faire chauffer l'huile d'arachide, et y faire dorer le reste de l'oignon, avec les feuilles de curry. Lorsque les oignons sont dorés, ajouter le lait de coco. Verser le tout dans la cocotte avec la soupe de poulet. Ajouter le jus de citron, puis porter de nouveau à ébullition. Réduire à feu doux et laisser mijoter la soupe pendant 15 minutes.

Galettes frites de lentilles

Galettes frites de lentillesIngrédients
200 g de lentilles corail, Quelques feuilles de curry (cari) fraîches, Une poignée de feuilles de coriandre fraîche, 1 oignon, 2 gousses d’ail, 1 pincée de cumin en grains, 1 cuillère à café de cumin en poudre, 1 cuillère à café de curcuma, 1 piment frais ou du piment en poudre selon votre résistance, Sel et poivre, De l’huile de friture, De la chapelure (facultatif), Pour l’accompagnement, 1 yaourt grec ou de soja (pour la version vegan), Menthe douce ciselée, De l’huile d’olive, Sel et poivre
Préparation
Faites tremper les lentilles dans de l’eau froide (la veille ou 2 h avant). Rincez les lentilles et essorez-les bien pour éliminer l’excédent d’eau. Mixez-les en purée épaisse. Dans un saladier mélangez la purée de lentilles avec l’oignon finement haché. Ajoutez l’ail haché, le cumin en grains et en poudre, le curcuma, le piment, les feuilles de cari et de coriandre finement ciselées. Salez et poivrez à souhait. Réservez au frais pendant au moins 10 minutes. Façonnez des petites galettes en vous humidifiant les mains et faites-les cuire de deux côtés dans une poêle dans de l’huile bien chaude. Ensuite, égouttez-les dans du papier absorbant. Servez les cutlets tièdes accompagnées d’une salade verte et/ou un yaourt nature assaisonnée de poivre noire, sel, un filet d’huile d’olive et feuilles de menthe ciselées.

Salade de choux

Salade de chouxIngrédients
1 oignon, 3 grosses cuillères à soupe de noix de coco râpée, 1/4 chou rouge (ou vert si vous n’avez pas), 1 carotte râpée, jus d’un demi-citron
Préparation
Epices : 1 grosse cuillère à café de curcuma, 1 cuillère à café de graines de moutarde, 1 cuillère à café de graines d’aneth, Poivre, 1/2 cuillère à café de poudre de piment doux ou fort, Facultatif : 1 pincée de curry
Rincez le chou et découpez-le en fines lamelles dans un saladier. Dans un bol, mélangez la noix de coco râpée avec le piment, le poivre (que vous aurez pris soin de moudre), le curcuma, et la moutarde. Mélangez bien puis ajoutez ce mélange coco et épices au chou. Emincez l’oignon et mettez le à cuire à la poêle dans un filet d’huile d’olive, avec les graines d’aneth et, si vous avez, le curry. Quand les oignons commencent à colorer, ajoutez le mélange chou / épices. Mélangez le tout, couvrez et laissez cuire à feu doux jusqu’à ce que le chou devienne tendre. Une fois cuit, laissez refroidir et ajoutez les carottes râpées. Mangez cette salade de choux aux épices froide, arrosée du jus de citron !

Salade fraicheur

Salade fraicheurIngrédients
Petits concombres, 1 avocat (à point), 1 échalotte nouvelle (ou oignon nouveau), 1 morceau de gingembre frais, Coriandre fraîche, Curry bio du Sri Lanka Ethiquable, Crème de coco, Sauce soja, 1/2 citron, Poivre
Préparation
Eplucher les petits concombres, les couper en deux et les détailler en petites tranches. -Eplucher, couper en deux l'avocat, enlever le noyau et le détailler en petites tranches comme les concombres. -Eplucher et détailler aussi finement l'échalotte nouvelle et l'ajouter aux concombres et avocat, bien mélanger. -Préparer la sauce: dans un bol, râper le morceau de gingembre, ajouter du poivre, le jus d'un 1/2 citron, de la sauce soja (elle remplace le sel), le curry et la crème de coco, bien fouetter. Goûter pour ajuster l'assaisonnement à votre convenance. -Verser la sauce sur les légumes, ajouter de la coriandre fraîche émincée, bien remuer et réserver au frais au moins 1H.

Poulet au curry

Poulet au curryIngrédients
2 cuillères à soupe de sel, 7 cuisses de poulet, 3 cuillères à soupe de curry type niru brand que vous trouverez dans les magasins sri lankais si vous en trouvez d'autres demandez conseil au vendeur, 2 gros oignons blancs de préférence, 1 cuillère de cumin, 1 poignée de fenouil ,3 cuillères d'huile végétal, 3 grands verres d'eau pour la sauce
Préparation
Coupez les oignons en petits dés. Enlevez la peau du poulet et coupez-le en morceaux. Dans une casserole ou wok mettez 3 cuillères d'huile. Ajoutez l'oignons, les fenouils, 1 petite cuillère de cumin et laissez émincer les oignons jusqu'à une coloration jaune. Ajoutez le poulet avec du sel un verre d'eau, puis fermez avec le couvercle pendant 10 min jusqu'à ce que le poulet devienne blanc. Pour finir Ajoutez le curry et 2 grands verres d'eau et laissez mijoter le tout en fermant le couvercle.

Potato curry

Curry de pommes de terreIngrédients
1kg de pommes de terre, 2 oignons, 2 gousses d'ail, 1 cuill. à café de garam massala, 1 cuill. à café de massala, 3 cuill. à café de curry en poudre, 1/2 c. à café de gingembre en poudre, 4 feuilles de curry (en épicerie asiatique), 40 cl d'eau, 4 cuill. à soupe d'huile de coco, 40 cl de lait de coco, sel, 200g de riz thaï (ou basmati)
Préparation
Peler les oignons puis les émincer en fines lamelles. Presser la gousse d’ail. Faire chauffer l'huile de coco dans une sauteuse. Y faire revenir l'ail, les oignons et avec les épices pendant environ 5-10 minutes jusqu’à ce que les oignons soient fondus. Peler et couper les pommes de terre en dés. Ajouter ensuite les dès de pommes de terre et les feuilles de curry dans la sauteuse, mélanger bien et laisser revenir 2-3 minutes. Ajouter l'eau, couvrir et laisser cuire à feu doux pendant environ 25 min. Retirer le couvercle et laisser mijoter encire 5 minutes pour faire évaporer toute l’eau. Vérifier la cuisson, saler puis ajouter le lait de coco. Faire cuire le riz comme indiqué sur l’emballage. Laisser cuire encore une dizaine de minutes 10-15 min à feu moyen pour faire réduire le lait de coco. Servir le curry de pommes de terre avec le riz.

Mutton rolls

Rouleaux d'agneauIngrédients
750 g d’agneau, 2 pommes de terre moyennes, 1 gros oignon haché, 6 cm de bâton de cannelle, 8 clous de girofle, 10 feuilles de curry déchirées, 5 cm de gingembre râpé (soit 1 cuillère à soupe), 1 gousse d’ail hachée, 1/2 cuillère à café de curcuma, 1 cuillère à café de fenouil en poudre, 1/2 cuillère à café de fenouil, 1 cuillère à soupe de curry Sri Lankais (piment, coriandre, fenouil, poivre, cumin, curcuma, fenouil) ou curry madras (hot pour ceux qui aiment)
Pour la pâte à crêpes : 300 g de farine, lait et eau, 2 œufs, sel
Préparation
Couper l’agneau en petits morceaux (1 cm). Dans une cocotte, mettre de l’huile, l’agneau et les épices, l’oignon et l’ail. Saler. Faire revenir jusqu’à ce que l’agneau soit tendre. Ajouter les pommes de terre en dés (1/2 cm). Avant l’évaporation complète de la viande, ajouter le curry. Laisser cuire 15 min, ajouter 1/2 boîte de lait de coco (uniquement la crème). Au final, le mélange doit être sec et les pommes de terre cuites. Faire la pâte à crêpes et les cuire d’un seul côté. Garnir de viande. Commencer à rouler puis replier les côtés. Continuer à rouler et souder avec de la pâte à crêpes. Battre légèrement un blanc d’œuf. Rouler la crêpe dedans et terminer dans la chapelure. Mettre à frire dans de l’huile rapidement, juste pour dorer les mutton rolls.

Pol sambal

sambal de noix de cocoIngrédients
2 tasses de noix de coco fraîche ou desséchée, 2 petits oignons ou échalotes, 1 piment vert, 1 gousse d’ail, 1 c. à soupe de piment rouge haché, Sel, 1 jus de citron vert
Préparation
Si vous utilisez de la noix de coco sèche réhydrater la avec 1/4 d’eau tiède. Couper en morceaux et hacher dans un mixeur ou un mortier les oignons ou échalotes, le piment épépiné, la gousse d’ail et les mélanger dans un saladier. Ajouter la noix de coco et mélanger, puis ajouter le piment rouge et le jus du citron vert, saler , poivrer. Laisser macérer au moins 2 heures au réfrigérateur. Servir avec du riz et de curry.

Omelette au crabe

Omelette au crabeIngrédients
500 g de crabe. 1/2 citron. 6 oeufs légèrement battus. 2 c. à t. de ghee ou de beurre. 3 échalotes hachées. 1 petit piment chili épépiné et coupé en fines lanières (facultatif). 1/2 c. à table de feuilles d'aneth ciselées. Sel , poivre. Huile de noix.
Préparation
Déchiqueter le crabe et arroser de jus de citron. Dans le wok ou une poêle faire fondre le ghee ou le beurre. Faire revenir les échalotes 1 min. Ajouter le piment chili. Échauffer quelques secondes; diminuer le feu. Verser les oeufs légèrement battus; saler et poivrer. Saupoudrer d'aneth. Couvrir et laisser cuire jusqu'à ce que l'omelette se détache bien du fond de la poêle mais que le dessus est encore "humide" sans être "baveux". Pendant ce temps, faire sauter les morceaux de crabe dans quelques gouttes d'huile de noix pendant 5 min. pour un crabe frais (2 min. pour un crabe décongelé ou en conserve). Répartir le crabe au centre de l'omelette. Replier en trois c'est-à-dire en repliant chaque extrémité vers le centre. Servir chaud.

Kesari

Gâteau de semouleIngrédients
1 tasse de semoule moyenne (ni la grosse ni la fine), 1 tasse de sucre, 1/2 tasse de ghee, 2 tasse d'eau, 10 capsules de cardamomes vertes, 6 pistils de safran trempé dans 2 c. à soupe de lait tiède (pas froid ni très chaud), Du colorant orange (une pointe du couteau), Une pincée de sel, Amandes effilées pour le décor (ou autre : pistaches, noix de cajou, noix de coco...)
Préparation
rélever l'équivalent de deux cuillères à soupe de sucre et placer dans un mortier avec la cardamome, moudre finement et retirer les capsules qui se détachent. Dans une casserole ou une bouilloire, faire bouillir et maintenir au chaud. Dans une casserole, faire chauffer le ghee et verser la semoule en pluie, mélanger de manière à la faire dorer sans qu'elle ne brûle. Baisser le feu et verser l'eau petit à petit tout en mélangeant avec une cuillère en bois. Incorporer le safran, le colorant orange, le sucre, la cardamome et la pincée de sel. Mélanger puis retirer du feu dès que la semoule se détache de la casserole. Verser dans un moule carré ou rond préalablement beurré au ghee, étaler sur 1 à 1.5 cm et égaliser la surface puis placer au frais. Découper des carrés ou des losanges jusqu'à refroidissement complet, décorer de noix de coco et d'amandes (ou autre).

Curd and treacle

Curd and treacleIngrédients
2 pots de 200g de yaourt (lait de buffle caille, ou a defaut, du yaourt a la grecque), 225 g de jaggery (on peut en trouver dans quelques magasins de delicatessen), ½ tasse d’eau
Préparation
L’essentiel est dans les ingredients. Sortez le yaourt du pot, placez-le dans un bol. Portez l’eau et le jaggery doucement à ébullition dans une poële, maintenez bien le feu au minimum jusqu’à ce que le jaggery se soit dissolu. Portez alors à ébullition, et laissez le mélange reduire jusqu’a ce que la consistance soit une sauce epaisse. Vous venez de preparez du treacle. Versez ce treacle sur le yaourt au moment de servir. Pour ceux qui comme moi n’ont pas peur du gout sucre, 3 bonnes cuillerees à soupe par pot de yaourt, mais bien sur, servez a votre gout !

Wattalappam

Flan à la noix de cocoIngrédients
175 g de jaggery (sucre de palme non raffiné, que l’on peut trouver dans quelques magasins spécialisés Indiens ou Asiatiques), grossièrement rapé, 100 ml d’eau, 200 ml de lait de coco épais (de bonne qualité !), ½ cuillère à café de cardamome en poudre, Une pincée de clous de girofle moulus, 1 écorce de cannelle en morceaux, ¼ cuillere à café de noix de muscade moulue, ½ cuillère à café d’essence de vanille, 4 gros oeufs, légèrement battus
Préparation
Prechauffez le four a 140°C. Dans une poele a feu moyen-bas, faites chauffer l’eau et le jaggery, avec toutes les epices et la vanille, en remuant, jusqu’a ce que le sucre soit dissout. Le melange doit fremir sans bouillir. Laissez refroidir pendant au moins 5 minutes. Battez les œufs avec le sirop, jusqu’à obtenir des bulles dans le melange (garantie d’une consistance dense a la fin), puis incorporez le lait de coco toujours en battant, lentement, jusqu’à ce que le melange soit de couleur claire et legerement epaissi. Filtrer le melange, pour eliminer les elements solides, dans un pot avec un bec, pour que ce soit plus simple de verser le mélange dans les ramequins. Versez le melange dans 8 ramequins graisses, placez-les dans un plat de cuisson avec des bords un peu hauts. Versez de l’eau chaude jusqu’à la moitie de la hauteur des ramequins, et faites cuire au four pendant environ 50–60 minutes, ou jusqu’à ce que les flans prennent (une tige metallique doit ressortir propre lorsqu’elle est plantee dans le centre d’un flan). Laissez refroidir un peu, pour servir de suite, sinon placez les ramequins au frigo au moins pendant 2 heures. Demoulez meticuleusement (ou pas…). On peut saupoudrer de noix de cajou… On peut egalement preparer le wattalappam dans un grand plat graisse, auquel cas on doit le couvrir de papier sulfurise et cuire a chaleur tournante pendant 1h25, en surveillant la consistance (pas de bain marie). On le sert alors par portions… On peut saupoudrer avec des noix de cajou lors du service, ou avant cuisson. Les sri lankais cuisent le wattalappam au bain marie (a la vapeur, avec le recipient couvert) pendant 1h25 avec une eau fremissante, pas bouillante… On peut servir ce dessert chaud (tiede) ou froid, dans ce cas, preparez-le un jour a l’avance. De fait, c’est encore meilleur après 2 jours au frigo, les saveurs se sont mieux mélangees… Preparez un peu plus de sirop que celui de la recette pour en verser dessus lors du service

Halape

HalapeIngrédients
1 tasse de farine de Ragi (farine kurakkan) – farine commune en Afrique et en Asie (millet, plus precisement traduit par éleusine), 2 cuillères a soupe de noix de coco rapée, 1/4 tasse de miel, Des feuilles de Kande (ou de bananier… de grandes feuilles en tout cas) ou du papier aluminium
Préparation
Faites chauffer le miel et ajoutez la noix de coco, mélangez bien. Retirez du feu et ajoutez la farine, et faites une pâte. Ajoutez un peu d’eau si necessaire. Placez un peu de pâte au centre de la feuille de Kande (ou à défaut, d’un morceau de papier aluminium), pliez-la en 2, et pressez-la de façon homogène. Placez ces petits “paquets” dans un cuiseur vapeur et faites cuire pendant 10-15 minutes ou jusqu’à ce que l’intérieur soit cuit.

Panakam

PanakamIngrédients
2 citrons, 50 g de jaggery (sucre non raffiné à base de sirop de palme), Du gingembre frais, un morceau de 1 cm de long, ¼ de cuillère à café de fleur de lilas indien (neem), séchée, ¼ de cuillère à café de poivre moulu, Une pincée de sel
Préparation
Extrayez le jus des citrons et du gingembre. Ajoutez du sel, le poivre, la fleur séchée. D’un autre coté, mélangez le jaggery a 475 ml d’eau, filtrez ce méelange car il risque d’y avoir des dépots au fond. Ajoutez ensuite les jus avec les condiments, corrigez le niveau de sucre à votre gout. Servez froid de préférence.

Top