La Chine

L'Empire du Milieu, attraction et mystère...

Ce voyage, nous avions prévu depuis longtemps de le faire , trouver un tour-opérateur c'est simple, mais trouver la qualité pour un circuit pareil pas évident du tout !.

Et là divine surprise notre agent de voyage qui organise ce circuit pour de (jeunes) retraités de la marine (notre agence est à Toulon) et il y a quatre places de libre... oh joie !!!!

Bon le groupe est assez important (40 personnes) mais se sont des habitués des voyages et Gérard nous accompagne du début à la fin.

Détail du circuit

Nous sommes donc partis de Nice avec escale à Frankfurt (nous volons avec la Lufthansa, ceci explique celà) et direction la mégalopole de Hong Kong comme départ de notre grand grand circuit.

Hong Kong

Nous sommes arrivés sur le nouvel aéroport de la ville et direct à l'hôtel avant de débuter une visite "by night" de Hong kong (Icone).

Hong-KongEn tout premier Repulse bay d'où nous pouvons contempler tous ces grattes-ciel illuminés de toutes les couleurs, le port d'Aberdeen et ses dizaines de sampans construits en bois de santal ou en teck.

Et pour finir une vue géniale depuis le Pic Victoria .

De jour il y a une frénésie incroyable dans les quartiers populaires de Kowloon ou les rues des métiers (les tissus, les graveurs de sceaux ou des oeufs).

On retrouve cette même frénésie dans le quartier des affaires mais tout y est "feutré".

Canton

Nous prenons ensuite le bateau à destination de Canton (Icone) en remontant la rivière des Perles.

CantonDe part et d'autre, nous traversons au milieu des plantations fruitières et des vergers.

La ville a connu de grands bouleversements dans son paysage urbain, économie de marché oblige.

A propos, le marché traditionnel de Qingping est le plus grand avec ses produits frais, fleurs, plantes et préparations médicinales, antiquités.

Promenade sur l'ile de Shamian , ancienne enclave franco-britannique qui conserve de vieilles demeures au style colonial.

Guilin

Guilin L'avion du lendemain nous amène à Guilin (Icone) située au nord-est de la région autonome de Guangxi, lieu de vie de beaucoup de minorités : Miao, Dong, Yi, Yao et les principaux les Zuangs.

Nous visitons une partie des collines de la ville avec leur nom poétique (colline de la trompe de l'éléphant, des vagues ondulantes) sans oublier les nombreuses grottes, dont celle des flûtes de roseau.

Pêche au cormoran sur la rivière LiNous effectuons aussi une croisière sur la rivière Li Jiang où nous verrons les villages de pêcheurs (ils pêchent avec des cormorans, auquels ils ont mis un ficelle autour du cou pour ne pas manger le poisson. Original !!), des bouquets de banbous (ils en font des bateaux), les cultures potagères avec les animaux, des pics déchiquetés par les élements mais recouverts d'herbe , et surtout avec le ciel bleu, l'eau a l'air transparente (les appareils photos montent au rouge), génial.

Le retour se fera avec des pousse-pousse motorisés au milieu des rizières et de la campagne.

Shanghaï

Jardin du mandarin Yu Un autre choc, c'est Shanghaï (Icone), c'est une véritable mégalopole ultra moderne, mais avec des oasis d'un autre temps, comme le jardin du mandarin Yu .

Ce jardin de deux hectares représente l'art paysager chinois.

Une visite au nouveau musée pour découvrir l'une des plus belles collection de poteries, céramiques, porceleines, bronzes et peintures : il s'agit d'une superbe illustration de l'art chinois à travers les siècles.

La rue NankinBallade sur le Bund ou Waitan , longue promenade le long du Huang-pu affluent du Yang-tsé-kiang, qui fait la séparation entre la ville ancienne et Pudong, nouveau "Manhattan chinois".

Le soir, lèche-vitrine dans la rue de Nankin où plusieurs milliers de boutiques rivalisent de pub et de néons.

La fin de journée est consacrée au cirque de Shanghai (toutes les grandes villes ont un cirque national) et les numéros présentés sont de premier ordre.

Suzhou

Suzhou La suite se passera à Suzhou (Icone) à une centaine de kilomètres.

Cette petite ville est célèbre pour ses jardins qui ont été récemment inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco.

Ces jardins privés ont été construits sous différentes dynasties et leur nom sont aussi beaux (le Jardin du Maitre des Filets, le Jardin de la Politique des Simples).

Cette ville est réputée pour ses ateliers de soie avec ses nombreux ateliers.

Tong Li - Luzhi

LuzhiTongli avec ses nombreux jardins tradionnels est d'un autre temps car elle a été restauré comme au siècle dernier.

Luzhi est également un village typique avec ses petits canaux , ses ponts et ses très vieilles maisons.

Son histoire remonte à plus de 2500 ans et ses vestiges sont bien conservés.

Son temple Boudhiste abrite 9 statues de Boudha sculptées en argile, et l'ancienne maison d'un riche négociant en riz a été transformée en musée présentant des instruments agraires traditionnels et des costumes anciens.

Xian

XianXi'an (Icone) est connue du monde entier pour sa longue histoire et ses trésors archéologiques.

Cette vieille ville de l'époque Tang possède de nombreux vestiges du passé : les Tours de la Cloche et du Tambour , la Grande Mosquée parmi les mieux conservées du pays, la Grande Pagode de l'Oie Sauvage construite au VIIè siècle, le musée d'histoire installé dans l'ancien temple de Confucius qui recèle un grand nombre d'objet des dysnasties Han et Tang découvertes dans la région.

On y trouve aussi la fameuse Forêt des Stèles qui constitue la plus importante collection où sont calligraphiés des textes uniques témoignant de la civilisation chinoise.

Comme nous sommes au Nord, diner à base de raviolis.

Le tombeau de l'empereur QiLe site de Lintong est le lieu de découverte du tombeau de l'empereur Qin Shi Huang Di .

Il fit commencer les travaux de son tombeau dès le début de son règne et le poursuivit pendant une durée de 38 ans.

Il fit construire des statues (1.86 m et 300 kg et toutes différentes) de fantassins, archers, cavaliers, chars et chevaux dont certains en bronze !!.

Les plus belles pièces sont réunies dans le musée de Shaanxi .

Retour à X'ian pour une longue promenade sur les remparts.

Pekin

Entrée de la Cité Le final a lieu à Pekin ou Beijing (Icone) où se trouve les sites les plus célèbres.

La visite commence place Tien An Men encadrée au sud par par la porte Qianmen et le Mausolée de Mao Tsé Toung, à l'ouest par l'immense palais de l'assemblée du peuple, à l'est par le musée de l'Histoire et de la révolution et au nord par la célèbre porte Tien An Men.

Dans la citéVisite ensuite de la Cité Interdite avec sa succession de palais et de pavillons dont les principaux étaient la salle de l'Harmonie Suprême réservée aux grandes cérémonies, la salle de l'Harmonie Parfaite où l'empereur se reposait avant les audiences de ses ministres, la salle de l'Harmonie Préservée où se tenaient les banquets et les examens impériaux.

Nous avons partagé le repas d'une famille chinoise à l'intérieur des quartiers populaires : les Hutongs où le temps semble s'être arrété.

L'opéra de PékinAprès le diner, soirée opéra, avec visite dans les loges pendant le maquillage des acteurs.

Une promenade dans les vieux quartiers de la capitale en cyclo-pousse permet de mieux voir la vie quotidienne du petit peuple.

Visite du Temple du Ciel , bel exemple de l'architecture du pays avec sa triple rotonde de tuiles vernissées bleue.

C'était là que les empereurs offraient des sacrifices au ciel et adressaient leurs prières.

Un grand moment, notre excursion vers la Grande Muraille (Icone) .

La Grande Muraille

Sa construction a démarrée à l'époque des Chu (VIè siècle avant J.-C.) pour se poursuivre jusqu'aux Ming (XVIIè siècle) et mesure environ 6700 km.

Certaines portions sont en restauration car il y a afflux de touristes et plus loin nous faisons halte sur le site des treize tombeaux des empereurs Ming enfouis profondement dans le sol.

Le Palais d'Eté détruit par les troupes anglo-françaises a été refait par l'impératrice Ci Xi qui utilisa l'argent prévu pour la modernisation de la marine chinoise .

Temple de ConfuciusVisite d'un temple des Lamas, plus grand temple lamaïste de la capitale avec une architecture mélange de Han, Mantchoue, mongole et tibetaine.

Il y a à l'intérieur une statue de Boudha taillée dans un tronc de Santal mesurant 23 m.

Plus loin, le Temple de Confucius .

Et nous ne pouvions partir sans déguster le fameux Canard Laqué, un des sommets de la cuisine chinoise.

En conclusion à voir et à revoir ultérieurement ......et surtout d'autres zones.

Météo de la Capitale

Dernières infos

28 août 2018

Dengue à Hong Kong
Plusieurs cas de dengue ont été recensés à Hong Kong, notamment au Lion Rock Park (actuellement fermé au public) et sur l’île de Cheung Chau.
Il est recommandé de suivre les mesures de prévention individuelles préconisées dans la rubrique Santé de cette (…)

Ce qu'il faut savoir

Histoire

La Chine correspond à un des foyers majeurs de civilisation, et elle est devenue dès la première dynastie des Qin une vaste zone politiquement et linguistiquement relativement unifiée, avec une culture avancée, devançant le reste du monde dans de nombreux domaines tels que les arts, la médecine et les techniques.

Durant deux millénaires, la Chine a subi l'influence alternée de forces centrifuges et centripètes. Lorsque le pouvoir central de l'empereur se délitait et que la cour était la proie des factions rivales et des intrigues, que l'administration ne pouvait plus remédier aux famines et aux catastrophes naturelles et qu'elle ne parvenait plus à contenir la pression des « barbares » qui opéraient de vastes razzias dans les régions frontalières, des mouvements de révolte de paysans affamés déchiraient le pays, des sectes millénaristes voyaient le jour et les provinces lointaines se retrouvaient sous la coupe de chef de guerre ne reconnaissant plus l'autorité de l'empereur. Enfin ceux-ci se proclamaient eux-mêmes Fils du Ciel, divisant l'empire en royaumes rivaux se livrant à des guerres incessantes et montrant ainsi que l'empereur avait perdu le Mandat du Ciel.

Quand un chef de guerre, parfois issu de la paysannerie, se révélait plus habile que les autres et parvenait à reprendre le contrôle de l'entièreté du pays, les Chinois considéraient qu'il avait reçu un nouveau Mandat du Ciel et il pouvait fonder une nouvelle dynastie. La Chine a aussi connu deux dynasties étrangères : celle des Yuan, mongole, et celle des Qing, mandchoue.

Les dynasties chinoises qui ont réussi à stabiliser le pays pendant de longues périodes de paix sont celles des Han, des Tang, des Song, des Ming et des Qing. Elles ne correspondent pas forcément aux périodes les plus fertiles de la créativité chinoise mais, à l'exception de la dernière (les Qing mandchous), elles correspondent à des périodes de prospérité pendant lesquelles on peut considérer que la Chine était le plus grand, le plus stable et le plus riche des États du monde.

Même pendant les périodes d'unité, la Chine a toujours consisté en un tissu de cultures très diverses, et la variété des cuisines, des dialectes, des habitudes et des modes de vie ne doit pas être éclipsée par l'étonnante unité culturelle, administrative et politique de ce pays à l'échelle d'un continent. Cette unité et continuité peut être attribuée en grande partie à une particularité de l'écriture chinoise : relativement détachée de la phonétique, elle permet de noter de la même façon des langues et des dialectes très différents. Lors de la Révolution Industrielle initiée en Angleterre, la Chine des Qing a choisi de se fermer à l'influence étrangère (ce qui n'était pas le cas sous les autres dynasties, en particulier celle des Tang), et on peut considérer que de cette décision date son déclin économique et technologique.

Pendant le XXe siècle, elle a été soumise à une très forte pression des puissances économiques, militaires et coloniales occidentales. Contrainte par la force des armes d'accepter les Traités inégaux, qui donnaient aux étrangers des droits d'implantation et de commerce à l'intérieur du pays, elle s'est vue découpée en zones d'influences allemande (dans le Shandong), française (au Yunnan) ou anglaise (ailleurs).

En 1911, l'empire est aboli sous la pression des intellectuels et hommes politiques progressistes, et la république est proclamée en 1919. Suit une période d'incertitudes et de chaos, puis l'unité nationale est retrouvée contre l'envahisseur japonais. Le Japon défait par les Alliés, la Chine se divise à nouveau, principalement entre les partisans communistes de Mao Zedong et le parti nationaliste de Tchiang-kai-chek (le Kuomintang).

L'armée rouge, après les déboires de la Longue marche, finit par repousser les nationalistes à la mer, et ceux-ci se replient sur l'île de Taïwan. Mao Zedong proclame la République populaire de Chine en 1949 sur la place Tian'anmen. Pendant la seconde moitié du XXe siècle, la Chine continentale est dirigée par le Parti Communiste Chinois. Sous l'impulsion de Mao Zedong, des grands mouvements seront lancés, comme le Grand bond en avant ou la Révolution culturelle, dont les conséquences sur le peuple chinois sont controversées.

La position officielle chinoise reconnaît que le Grand bond en avant a eu des conséquences néfastes sur certaines parties de la population, et certains analystes considèrent que cette tentative de « rattraper l'Angleterre industrielle en dix ans » a été un des rares épisodes, sinon le seul, ou cette terre chinoise profondément agricole et fertile a été délaissée au point de ne plus pouvoir nourrir ses « enfants » : de 1959 à 1961, le Grand bond en avant fit, selon les estimations, entre 20 et 43 millions de victimes.

Le Parti Communiste a officiellement reconnu que la Révolution culturelle était une erreur de Mao, que le culte de la personnalité qui l'a accompagné a été exagéré, et que le pays a été plongé dans le chaos et l'anarchie. Lors de cette quasi-guerre civile, la culture chinoise classique est mise au pilori et les influences occidentales sont condamnées. Des intellectuels sont torturés ou envoyés dans les « camps de rééducation par le travail » (les laogai), de nombreux temples sont brûlés, des monuments sont pillés par les Gardes Rouges, ces jeunes fanatisés et embrigadés dans le culte de la « pensée Mao Zedong ». La lutte des factions, matée ensuite par l'armée, aurait entraîné la mort de plus de 5 millions de Chinois. Des observateurs comme Simon Leys (dans son ouvrage Ombres chinoises, 1974) ont très tôt alerté les consciences sur ce drame humain, mais les intellectuels occidentaux (en particulier français) qui ont défendu le maoïsme et la Révolution culturelle à cette époque ont été nombreux. Après la mort de Mao, la Chine est restée nominalement communiste, mais, sous l'impulsion en particulier de Deng Xiaoping, elle a graduellement évolué vers une économie plus libre, dite « socialiste de marché », permettant le déploiement de l'activité commerciale et industrielle chinoise, qui en font aujourd'hui l'« usine du monde » et une puissance émergeante dont le taux de croissance s'approche régulièrement des 10 %.

Politique

Les partis nationalistes, opposés à une économie uniquement axée sur le tourisme, ont réalisé une percée historique aux dernières élections régionales de mars 2010. Le 30 mars 2014, l'avocat Gilles Simeoni est devenu le premier maire nationaliste de Bastia.

Géographie

La Chine est le troisième pays du monde en superficie (après la Russie et le Canada) et possède une grande variété de climats et de paysages. À l'est, le long des rives de la mer Jaune et de la mer de Chine orientale se trouvent de vastes plaines alluviales très densement peuplées ; les rives de la mer de Chine méridionale sont plus montagneuses et la Chine du sud est dominée par des zones vallonnées et des chaînes de montagnes de faible altitude.

Dans le centre-est se trouvent les deltas des deux principaux fleuves de Chine, le Huang He et le Chang Jiang. Parmi les autres rivières importantes, on compte le Xi Jiang, le Mékong, le Brahmapoutre et l'Amour. A l'ouest, d'importantes chaînes montagneuses, notamment l'Himalaya avec le point le plus élevé de Chine (et du monde), le mont Everest, ainsi que de hauts plateaux supportant des paysages très arides comme les déserts du Takla-Makan et le désert de Gobi.

En raison d'une sécheresse prolongée, ainsi peut-être qu'à de mauvaises pratiques agricoles, des tempêtes de poussière sont désormais communes durant le printemps en Chine. Selon l'Agence chinoise de protection de l'environnement, le désert de Gobi s'est étendu et est une source majeure des tempêtes de poussière qui affectent la Chine ainsi que d'autres parties du nord-est asiatique, comme la Corée et le Japon.

Économie

À partir de la fin 1978 le gouvernement chinois a engagé des réformes pour passer d'une économie planifiée de type soviétique à une économie dite « socialiste de marché », dans laquelle la liberté d'entreprise est encadrée par le parti communiste.

Par exemple, les autorités ont instauré un système de responsabilité par foyer dans le domaine de l'agriculture pour remplacer l'ancienne collectivisation, elles ont accru l'autorité des officiels locaux et des dirigeants d'usines dans l'industrie, permis une grande variété d'entreprises de petite taille dans les domaines des services et de l'industrie légère, et ouvert l'économie à un nombre accru de commerces extérieurs et d'investissements étrangers.

La conséquence a été une transformation d'une économie de commande en un système d'économie mixte original, souvent nommé "économie socialiste de marché". Afin de promouvoir les échanges de compétences et de capitaux avec l'étranger tout en les surveillant de près, le gouvernement de Pékin a créé plus de 2 000 zones économiques spéciales (ZES) où les lois relatives aux investissements sont assouplies et où la venue d'étrangers est encouragée.

Le résultat de la politique d'ouverture économique a été le quadruplement du PNB depuis 1978. En 1999, avec ses 1,25 milliard d'habitants et un PNB de seulement 800 $ par habitant, la Chine est devenue la sixième puissance économique au monde en termes de taux de change et la seconde après les États-Unis en termes de pouvoir d'achat. De plus, la Chine est entrée dans l'OMC en 2002.

La Chine fait également partie de l'Asia Pacific Economic Cooperation (APEC). Le PNB en ce début d'année 2005 est évalué par le BSN (Bureau National des Statistiques) à 1600 milliards US$. En comparaison celui de la France est de 1660 milliards de US$ de même que le Royaume Uni. Cependant on peut d'ores et déjà considerer la Chine comme quatrième puissance économique mondiale. En effet sa monnaie reste calquée sur le dollar qui est dans la conjoncture actuelle faible par rapport à l'euro.

L'économie chinoise marque un apaisement dans sa surchauffe économique suite au mesures d'austérité prises par le gouvernement, bien que le rique reste présent. Les investissements en capital fixe ont en effet été reduits en 2004 par rapport à 2003 tandis que la consommation a augmenté. Cependant la Chine est d'ores et déjà confrontée à de nouveaux problèmes économiques comme une inflation en hausse et des inégalites plus criantes entre la campagne et les villes.

L'approvisionnement énergétique reste l'un des enjeux majeurs pour la vitalité de l'économie chinoise au cours des dix prochaines années et l'un des points les plus fragiles de son économie. Enfin si la place de l'économie chinoise dans le monde n'est plus contestée et que celle ci est devenue un partenaire commercial incontournable, il reste de nombreux points de désacord particulièrement sur l'immobilisme de sa devise fluctuant par rapport au dollar, la situation ne pouvant que profiter a Pékin étant donné la faiblesse de celui ci et l'importance des exportations dans l'économie chinoise. Si le système économique en 2005 ne peut plus être comparé à une économie planifiée de type soviétique et que la liberté d'entreprendre est aujourd'hui acquise le contrôle de l'économie et d'un grand nombre de ses leviers par le pouvoir central reste une réalité omniprésente, en témoigne la présence comme membres du parti central de nombreux nouveaux milliardaires chinois.

Culture

L'économie de la Corse a été longtemps dominée par l'agriculture et l'élevage mais maintenant, elle se compose surtout de commerces et d'industrie touristique (hôtels, loisirs). La Corse est l'une des régions françaises les plus pauvres. Après la crise des années 1990, la Corse se porte clairement mieux et est en progression sur tous les plans mais sa situation reste néanmoins fragile. En 2003, son PIB par habitant était toujours inférieur de 11,5 % à la moyenne des régions françaises. La Corse a une économie très typée : peu d'industrie, une agriculture faible et un poids important du tourisme, de l'administration et de la construction.

Source : Wikipedia et Linternaute.com

Regardez avec plaisir une vidéo sympa

Bon, c'est une vidéo faite par un non-professionnel qui a essayé de faire du mieux possible. Je n'ai pas voulu faire de sous-titres pour expliquer les lieux et les visites réalisées, de plus le son est ce qu'il est, donc pas d'opéra, ni rien d'autre. J'ose espérer ce que vous verrez vous plaira...

Renseignements supplémentaires

Quand partir ?

Les meilleures saisons pour voyager en Chine sont l'automne (septembre et octobre) et le printemps (fin avril-début juin), périodes pendant lesquelles on peut porter des vêtements légers, avec une petite veste ou un sweat-shirt.

Transports

La Chine a longtemps privilégié le chemin de fer à la route. Néanmoins, ces dernières années, des progrès considérables ont été réalisés. L'état des routes reste cependant extrêmement inégal à travers le pays du fait des problèmes de maintenance et de l'impertinence des éléments naturels.

Dormir / Manger

Deux repas quotidiens étalés sur une année n'épuiseront jamais toute la gamme de plats, de goûts, de saveurs et de consistances qu'offre ce royaume de gourmands. On assiste à l'expansion des chaînes hôtelières comme les Jinjiang Inns, Home Inns, Motel 168 et les Green Tree Inns. Celles-ci proposent des hôtels fonctionnels, de petite ou de moyenne taille, situés au cœur ou à la périphérie des grandes villes.

Achat

On peut trouver de tout de l'artisanat chinois ou pas. Beaucoup de copies

Argent

La monnaie chinoise est le renminbi (« monnaie du peuple », appellation officielle) ou yuan. Un yuan (元) ou renminbi (RMB) vaut environ 0,10 €, donc 100 yuans = 10 € (valeur fin 2012).

Visa

Un visa est nécessaire pour aller en Chine (mais pas pour Hong Kong pour des séjours de moins de 90 jours). Il existe plusieurs types de visas, dont le visa touristique et celui d’affaires.

Décalage horaire

+ 6h en été, + 7h en hiver. Malgré cinq fuseaux horaires, les provinces chinoises sont alignées sur l'heure officielle, c'est-à-dire celle de Pékin.

Petit +

Il y en a de trop, mais un en particulier la grande Muraille... Impressionnant !!

PS

Visitez impérativement les Hutongs car ils disparaissent pour laisser la place à des tours ultra-modernes (On peut déjeûner avec des familles et ça c'est génial)

Sites utiles

Office du Tourisme

Moteur de recherche

Recettes de cuisine

Soupe

SoupeIngrédients
1 carcasse de poulet cuit + 1 cuisse. 8 champignons noirs. 1 morceau de 3 cm de gingembre frais. 1/2 c. à c. de Purée de piment. 1 paquet de Nouilles aux œufs. 3 oignons. 3 clous de girofle. 3 anis étoilés ou badiane. 2 ciboules. 8 brins de coriandre fraîche. 2 citrons.
Préparation
Dans un grand faitout, verser 4 litres d'eau, ajouter la carcasse de poulet et la cuisse, le gingembre non pelé coupé en deux dans l'épaisseur, 1 oignon, les clous de girofle, la badiane, les champignons noirs, laisser cuire sur feu moyen pendant 2 heures Retirer délicatement la carcasse de poulet et la cuisse à l'aide d'une écumoire Faire cuire les nouilles dans le bouillon Si le niveau a trop baissé, ajouter un peu d'eau sans trop éclaircir le bouillon Décortiquer le poulet, retirer toute la chair restante sur la carcasse et la cuiss e, la répartir dans 4 grands bols Peler et émincer les oignons restants, émincer les ciboules et la coriandre, les déposer dans les bols A l'aide d'une écumoire ou d'une pince à spaghetti, répartir les nouilles et les champignons dans les bols, ajouter le bouillon Servir aussitôt avec les citrons coupés en deux Chaque convive ajoutera le jus de citron et le nuöc mám, pour saler sa soupe

Soupe de poulet aigre

Soupe de poulet aigre et piquante façon SichuanIngrédients
75 cl de bouillon de poulet 10 cl d’eau 200 g de champignons frais coupés en tranche 50 g de pousses de bambou 3 tranches de gingembre frais 2 gousses d’ail écrasées. 1 cuillère à soupe de sauce de soja 1/4 cuillère à café de piment en poudre 500 g d’escalopes de poulet sans peau ni os et découpées en lanières 1 cuillère à soupe d’huile de sésame 2 brins de ciboule coupés en morceaux 1 poignée de coriandre fraîche hachée (en option) 3 cuillères à soupe de vinaigre de vin blanc 2 cuillères à soupe de maïzena 1 œuf battu
Préparation
Dans une casserole, mélanger le bouillon de poulet, l’eau, les champignons, les pousses de bambou, le gingembre, l’ail, la sauce de soja et le piment en poudre. Faire bouillir puis réduire à feu doux, couvrir et faire mijoter pendant que vous préparez le reste des ingrédients. Mettre les lanières de poulet dans un bol avec l’huile de sésame et mélanger pour bien enduire le poulet. Dans un autre bol, mélanger la maïzena et le vinaigre et mettre de côté. Augmenter le feu sous le bouillon sur feu moyen à fort et porter à ébullition. Ajouter le poulet. Attendre l’ébullition et incorporer l’œuf en remuant doucement pour avoir de longs filaments d’œuf. Laisser mijoter à feu moyen en remuant de temps en temps pendant environ 3 minutes. Servir en saupoudrant d’oignons de printemps et de coriandre.

Shiou mai

Shiou maiIngrédients
450 g de porc haché. 1 boîte de pousses de bambou coupés en morceaux. 4 morceaux de champignons chinois (préalablement trempés). 100g de crevettes ou simili crabe. 1 c. à s. d'huile de sésame. 2 c. à s. de sauce soya, sel, poivre. 1 cu. à s. de fécule de maïs ou de manioc délayée dans 60 ml d'eau. Pâtes à Won Ton.
Préparation
Dans un bol, mélanger la viande hachée, les pousses de bambous et les champignons coupés en fines lamelles, les crevettes en morceaux, la sauce soya, 1 cuillère à soupe d'huile de sésame, du poivre, du sel, la fécule de maïs. Déposer une cuillère à soupe de farce au milieu de chaque pâte won ton. Rabattre la pâte en pressant avec la main et les doigts mais sans la refermer. Cuisson Dans une casserole, porter l'eau au point d'ébullition. Déposer les raviolis sur le treillis de bambou. Couvrir. Cuire à feu haut pendant 7 à 10 minutes. Fermer le feu et laisser la vapeur retomber. Servir chaud ou laisser refroidir avant de réfrigérer.

Crevettes

CrevettesIngrédients
250 g de crevettes décortiquées et déveinées. 4 tranches épaisses de pain blanc. 1 blanc d'oeuf battu. huile pour friture. 125 ml de châtaigne d'eau. 1 échalote. 1 c. à thé de fécule de maïs. 1 c. à thé de vin de riz ou de vin blanc. 1 belle tranche de gingembre frais finement haché. 1 pincée de sel.
Préparation
Mettre les crevettes dans le mélangeur. Mettre en marche et hacher rapidement et arrêter l'appareil dès que les crevettes deviennent un peu en pâte. Réserver dans un bol. Déposer dans le mélangeur le gingembre, les châtaignes d'eau et l'échalote. Hacher finement. Mélanger avec les crevettes, l'oeuf, le vin et la fécule. Enlever la croûte du pain. Trancher en très petits cubes. Déposer une une tôle à biscuit et enfourner dans un four préchauffé à 150°C. pendant 5 minutes, juste le temps de l'assécher;. Mouiller vos mains pour empêcher la préparation de coller. Faire de petites boules - environ la grosseur du cercle produit en touchant votre pouce et votre index. Rouler chaque boule dans le pain et presser pour que le pain adhère bien à la farce. Chauffer l'huile à friture à 140°C. Déposer quelques boules dans l'huile et frire environ deux minutes. Retourner avec des baguettes et frire 1 autre minute de l'autre côté ou jusqu'à ce qu'elles soient légèrement dorées. Déposer sur un papier absorbant puis dans une assiette. Réserver au chaud pendant que vous faites frire les autres boules de crevette.

Nems

NemsIngrédients
1 paquet de galettes de riz (petit diamètre). 120 g de blanc de poulet. 2 oignons nouveaux hachés finement. 100 g de pousses de bambou en julienne. 1/2 poivron rouge haché fin. 120 g de germes de soja. 1/2 c. café de sucre. 1 c. soupe de sauce soja. Huile.
Préparation
Faire tremper les champignons noirs. Égoutter et hacher. Tailler les blancs de poulet en petits dés. Faire revenir le poulet, les légumes et les germes de soya dans une goutte d'huile. Ajouter le sucre et la sauce soya ? bien mélanger. Fabrication des nems Placer devant soi, sur un plan de travail, deux torchons et un saladier contenant de l'eau tiède légèrement sucrée. Tremper les galettes dans cette eau ( 2 feuilles à la fois ). Une fois ramollies, déposer les galettes sur les torchons. Replier légèrement le bord de la galette, déposer un peu de farce, refermer en repliant les deux côtés et rouler en serrant bien. Recommencer l'opération jusqu'à épuisement des ingrédients. Cuisson Faire chauffer le bain de friture. Plonger les nems par petites quantités. Dès qu'ils sont bien dorés, égoutter et déposer sur un papier absorbant.

Guotieh

GuotiehIngrédients
18 cercles de pâte.
farce : 250 ml de porc haché. 200 g d'épinards. 2 échalotes émincées. 2 c. à s. de sauce soya. 1 c. à thé d'huile de sésame. 1 pincée de sel. 1 pincée de poivre.
Sauce : 5 c. à s. de sauce soya. 2 c. à s. de vinaigre de riz. quelques gouttes d'huile de chili. 1 c. à thé d'huile de sésame. Eau chaude.
Préparation
Cuire les épinards rapidement à la vapeur ou dans une casserole avec quelques gouttes d'eau seulement pour créer de l'humidité sans les "tremper". Hacher finement. Mélanger tous les ingrédients de la farce. Déposer 6 cercles de pâte. Déposer une cuillerée de farce sur un côté. Mouiller les bords légèrement, replier en deux, pincer les bords pour bien les souder. Déposer sur une assiette et recouvrir d'un linge ( car la pâte s'assèche rapidement ) et recommencer l'opération avec les autres cercles de pâte. Chauffer 2 c. d'huile dans une poêle à température maximale. Diminuer ensuite à feu moyen et y déposer les gotiehs. Frire jusqu'à ce que le dessous devienne croustillant et coloré. Verser 125 ml d'eau, couvrir et laisser mijoter 6 minutes environ, soit jusqu'à l'évaporation complète du liquide. Transférer dans une assiette, le côté "collé" en évidence. Servir chaud, la sauce à part.

Canard de Pékin

Canard de PékinIngrédients
1 canard de 3 kilos environ. 2 c. à s. de sucre. 2 c. à s. d'eau bouillante. une botte d'échalotes entières. 4 c. à s. de sauce hoisin + sauce pour le service. Fines crêpes.
Préparation
Dans une casserole, porter 1 litre d'eau au point d'ébullition. Ebouillanter un côté du canard jusqu'à ce qu'il change de couleur. Répéter l'opération de l'autre côté et égoutter. Faire fondre le sucre dans 2 c. d'eau bouillante. Brasser jusqu'à ce que le mélange soit clair et sans dépôt. Badigeonner le canard de ce sirop. A l'aide d'un couteau, faire un trou dans la queue du canard. Suspendre dans un endroit frais et aéré de 12 à 24 heures jusqu'à ce que la peau soit sèche. Cuisson Préchauffer le four à 200°C. Placer le canard sur une grille, le ventre en haut. Déposer LE dans une rôtissoire. Rôtir pendant 30 min.. Baisser la température du four à 120°C et continuer pendant 50 à 60 min. Retourner le canard. Remonter la chaleur du four à 200°C et laisser encore rôtir pendant 30 min. Trancher avec la peau Dégustation Le canard de Pékin se sert toujours avec de fines crêpes. Chaque convive se sert individuellement. Prendre une crêpe dans laquelle on dépose une fine tranche de canard et un morceau de peau. Badigeonner le tout de sauce hoisin à l'aide d'un pinceau-échalote. Déposer ensuite le pinceau-échalote, si on le désire. Rouler et déguster.

Poulet Sechuan

Poulet SechuanIngrédients
1 gros poulet à frire ou 3 poitrines de poulet. 3 tranches de gingembre. 2 échalotes. 1 c. à s. de sucre. 3 piments chilis séchés. 2 c. à s. d'huile. 2 c. à c. de vin. 3 c. à s. de sauce soja. 60 ml de bouillon ou d'eau. 1 c. à c. de poivre de sichuan. 1 c. à c. d'huile de sésame
Préparation
Désosser et enlever la peau du poulet. Couper la chair en cubes. Ecraser le gingembre et les échalotes avec le plat d'un couteau. Couper ensuite les échalotes en 2 ou 3 segments. Dans un bol, faire la marinade avec 1 c. de sauce soya, 1 c. de vin, le gingembre et l'échalote. Bien retourner les cubes de poulet dans cette marinade et laisser reposer 15 min. Pendant ce temps, couper l'extrémité des piments et enlever les graines. Couper en morceaux de 2,5 cm. environ. Dans le wok, faire chauffer 2 c. d'huile. Echauffer les poivres de sichuan quelques secondes. Enlever. Dans cette huile maintenant assaisonnée, faire frire les piments jusqu'à ce qu'ils deviennent noirs. Ajouter les cubes de poulet et faire cuire jusqu'à ce que leur couleur change. Ajouter ensuite le sucre, le bouillon, 2 c. de sauce soya et 1 c. de vin. Quand le liquide parvient à ébullition, déposer le couvercle, baisser le feu et laisser mijoter 5 min. Brasser de temps en temps. Enlever le morceau de gingembre. Asperger d'huile de sésame et servir chaud ou froid.

Poisson vapeur

Poisson vapeurIngrédients
1 poisson entier au choix. 2 c. à table d'haricots noirs fermentés. 1 bon morceau de gingembre frais. 1 échalote entière. 3 piments rouges frais (chili). 1 c. à s. de sauce soya légère. 1 c. à s. de vin blanc. 1 c. à s. d'huile de sésame. Sel.
Préparation
Nettoyer et écailler le poisson Conserver la tête et la queue Entailler la chair en quelques coups de couteau de haut en bas sur la largeur Frotter l'extérieur et l'intérieur du poisson avec du sel Eplucher le gingembre et l'effilocher pour obtenir environ 1 c. à table Couper l'échalote en tronçons et effilocher Couper les piments en fines rondelles et enlever les pépins à moins d'aimer une cuisine très très épicée Rincer les haricots noirs sous l'eau froide Placer le poisson sur un plat qui accepte la cuisson Mettre les haricots, l'échalote, le piment et le gingembre sur le poisson Déposer l'assiette dans un contenant avec un peu d'eau Refermer et cuire ainsi à la vapeur pendant 10 min asperger de quelques gouttes d'huile de sésame et servir chaud
Variation douce : Remplacer les haricots noirs par des lamelles de jambon et les piments par des lamelles de poivron ou de pousses de bambou

Vermicelles

VermicellesIngrédients
1 paquet de vermicelles de riz. 300 g de steak coupé en fines lanières. 1/2 c. à c. de purée de piment. 2 c. à s. de sauce soja. 3 c. à s. de Nuöc Mám. 2 c. à s. d'huile végétale. 1 petite courgette. 2 c. à s. d'huile de sésame. 4 brins de coriandre. 2 gousses d'ail.
Préparation
Faire tremper les vermicelles dans de l'eau tiède. Nettoyer et émincer la ciboule. Couper la courgette en petits morceaux. Peler l'ail; hacher l'ail et la coriandre. Dans une sauteuse ou un wok, saisir la viande rapidement dans une goutte d'huile. Ajouter la ciboule, la courgette, l'ail et la coriandre. Sauter au wok en remuant les ingrédients. Ajouter la sauce soja, la purée de piments et le Nuöc Mám. Bien mélanger. Égoutter les vermicelles. A l'aide de ciseaux les couper un peu et les ajouter à la viande. Bien mélanger. Laisser cuire sur feu doux 3 minutes. Arroser d'huile de sésame, mélanger et servir aussitôt

Riz frit

Riz fritIngrédients
300 ml de riz à grains longs. 250 gr de crevettes décortiquées. 250 g de jambon cuit coupé en dés. 2 oeufs battus. 2 gousses d'ail. 4 échalotes coupées en fines lamelles , le vert et le blanc séparés. 375 ml de petits pois en conserve ou cuits à l'eau bouillante 15 min. . 3 c. à s. de sauce soja. 3 c. à s. de bouillon de volaille. 1 c. à s. de vin de Shaoxing ou de sherry sec. 125 ml d'huile.
Marinade : 3 c. à c. de fécule. 1 blanc d'oeuf. ½ c. à c. de sel .
Préparation
La veille : Cuire le riz dans 625 ml d'eau et 2 c. à s. d'huile. Dans un bol, mélanger les ingrédients de la marinade et laisser tremper les crevettes dans un contenant hermétique au réfrigérateur.
Le jour : Dans le wok chaud, verser 2 c. à s. d'huile. Faire dorer l'ail. Ajouter les crevettes et continuer la cuisson 45 secondes. Verser le vin de Shaoxing le long de la paroi du wok. Lorsqu'il commence à grésiller, retirer les crevettes, réserver. Dans une poêle, faire chauffer 1 c. à s. d'huile. Verser la moitié des oeufs battus. Dès qu'ils sont cuits, retourner comme une crèpe et continuer la cuisson quelques secondes. Faire glisser dans une assiette et découper en lanières. Nettoyer le wok avec un papier absorbant. Verser un peu d'huile. Réchauffer. Ajouter dans l'ordre les bulbes d'échalotes, le reste des oeufs battus, le riz égrainé. Lorsque le riz est bien chaud, ajouter le jambon, les petits pois, les crevettes, la sauce soya et le bouillon. Glisser sur un plat de service. Garnir de tiges vertes d'échalotes et de lanières d'oeufs.

Courgettes braisées

Courgettes braiséesIngrédients
2 courgettes. 4 c. à s. d'huile de noix. 1 gros oignon tranché. 1 gousse d'ail émincée. 1 c. à s. d'huile de sésame. 1 c. à s. de sauce soya légère. 2 c. à s. de sucre en poudre. 1 c. à s. sauce aux huîtres. 2 c. à s. de vinaigre de vin chinois. Sel.
Préparation
Enlever les extrémités des courgettes. Couper en diagonale des tranches de 1,25 cm. Dans un wok, faire chauffer l'huile. Faire sauter l'oignon coupé en tranches pendant 30 secondes. Ajouter l'ail et les courgettes. Cuire à feu vif 2 min. Incorporer la sauce soya, la sauce aux huîtres, l'huile de sésame, le sel et le sucre. Bien mélanger. Verser 6 c. à s. d'eau. Réduire le feu et laisser mijoter jusqu'à ce que le liquide soit presque tout évaporé. Retourner les courgettes de temps en temps. Transvaser dans un plat de service et servir chaud.

Sparehibs

SparehibsIngrédients
1 kilo de petites côtes de porc. 1 bonne cuillerée de sel. 1 c. à s. de vin blanc. 2 c. à s. d'haricots noirs fermentés. 3 petits morceaux de gingembre frais. 3 gousses d'ail. 2 c. à s. d'huile. 2 c. à s. de fécule de maïs. 1 échalote effilée. 1 piment rouge chilien effilé. La sauce. 250 ml d'eau. 1 c. à table de sucre. 1 c. à t. de vin blanc. 3 c. à t. de sauce soya foncée.
Préparation
Séparer les petites côtes. Laiser mariner 20 min. avec le sel et le vin (2 c. à s.). Faire cuire à la vapeur pendant 1 heure. Rincer les haricots noirs sous l'eau froide. Verser dans un bol avec le gingembre et l'ail. Dans un autre bol, mélanger tous les ingrédients de la sauce. Dans un wok, faire chauffer l'huile. Ajouter le mélange d'haricot, de gingembre et d'ail et laisser chauffer jusqu'à ce que les ingrédients commencent à dégager une bonne odeur d'épices. Ajouter les spareribs et mélanger le tout. Incorporer la sauce. Amener à ébullition. Couvrir. Baisser le feu au minimum et laisser mijoter le tout 10 min. Délayer la fécule dans un peu d'eau. Verser dans le wok pour épaissir la sauce. Décorer d'échalote et de piment rouge effilés.

Biscuit aux amandes

Biscuit aux amandesIngrédients
900 grammes de farine. 1 c. à c. de bicarbonate de soude. 1 c.à s. (à ras) de poudre à pâte ou de levure. 450 grammes de beurre ou de graisse végétale. 400 g de sucre brun (à défaut du sucre blanc, ou les deux mélangés). 2 oeufs. 1 c. à c. de concentré d'amandes. 200 grammes d'amandes écrasées.
Préparation
Mélanger la farine, le bicarbonate de soude et la poudre à pâte (ou la levure), puis ajouter les amandes. Mélanger à part le beurre (ou la graisse végétale), le sucre, les oeufs et le concentré d'amande. Mélanger ensuite soigneusement les deux préparations. Faire de petites boules. Placer une amande entière sur la boule et badigeonner de jaune d'oeuf battu (pour dorer). Cuire à 180 ºCenviron 15 minutes.

Nian Gao aux cents fruits

Nian Gao aux cents fruitsIngrédients
100 g de farine de riz glutineux. 150 g de farine de riz. 1 verre d’eau. 100 g de sucre. 3 c. à s. de saindoux. 2 c. à s. d’alcool de cannelier (ou alcool de fruits). 100 g de fruits secs : jujube, peau d’orange confite, dattes, litchi séchés.
Préparation
Faire un sirop avec le sucre et l’eau, laisser refroidir. Mélanger les deux farines. Délayer avec le sirop puis incorporer le saindoux. Une fois le mélange homogène, parfumer à l’alcool, puis l’enrichir de fruits secs. Huiler un moule de 18 cm de diamètre et de 5 cm de hauteur et y verser la préparation. Cuire à la vapeur 50 minutes environ. Laisser refroidir, démouler et servir.

Pas de boissons

Les boissons se limitent à l'eau, du thé, de la bière et un peu de vin...

Top