L'Inde du Nord

Le pays des éléphants, des Maharajahs, des Sâdhu...

En ce mois de Novembre, nous partons faire ce voyage que nous désirions faire depuis de nombreuses années, l'Inde du nord, autrement dit le Rajasthan et nous avons remplacé le Nepal problématique par la vallée du Gange et plus particulièrement Benares ou son nom moins connu Varanasi.

Détail du circuit

Nous avons repris un de nos tour-opérateur préféré Ariane Tours qui nous avait fait le Laos-Cambodge et la Birmanie et qui nous avait satisfait pleinement.

De plus, se sont des voyages individuels, donc pas de groupes surpleuplés, en fait nous étions huit personnes et c'était parfait!!

New Delhi

New Delhi, mosquée Le pré-acheminement c'est fait de Marseille à Paris par avion et tous les participants se sont retrouvés à l'aéroport Roissy C.D.G. pour le décollage à destination de New Delhi.

Visite du premier centre de pouvoir Moghol, Old Delhi (Icone) possédant des monuments antiques, des rues étroites et des bazars animés.

Visite de la Jamia Masjid , la plus garande mosquée du pays, achevée en 1658 par Shah Jahan qui construisit aussi le fameux Taj Mahal.

La porte de l'IndeVisite également du mémorial, Raj Ghat , tout simple du Mahatma Gandhi.

New Delhi possède tous les batiments de l'ère britannique, sur l'avenue Rajpath, on y trouve aussi la Porte de l'Inde et le palais présidentiel.

Continuation vers le magnifique tombeau de Humayun de l'ère moghole et prédécesseur du fameux Taj Mahal.

Mandawa

une haveli à MandawaA Mandawa (Icone) nous nous promenons dans les rues où l'on peut admirer les havelis .

Ce sont de belles et magnifiques demeures construites par les riches marchands Rajasthanis du XIXè siècle (principalement du commerce de la soie) avec leurs fascinantes peintures murales vraiment uniques.

Bikaner - Gajner

Une rue commerçante de Bikaner
Arrêt à Bikaner (Icone), ville du désert de Thar.

Visite du Fort Junagarh construit au XVIè siécle un général de l'armée Moghol et après nous partons pour Gajner avec la visite du Gajner Palace , joyau du desert de Thar.

Celui-ci a été construit sur les rives d'un lac et l'hiver l'endroit se transforme en réserve naturelle pour oiseaux migrateurs.

Jaisalmer

Les cénotaphes Route pour Jaisalmer (Icone) en boudure du désert.

Occasion révée pour nous de faire une Méharée à dos de chameaux sur les dunes de sable pour voir un magnifique coucher de soleil.

Cette ville sur une des routes de la soie , possède de magnifiques Havelis dont la maison des marchands de brocarts ou celle du Nathmalji , la dernière construite à la fin du XIXè.

Lac de GadisarUn tour du lac Gadisar avant la découverte des Cénotaphes Royaux (ce sont des tombeaux symboliques) où les souverains étaient incinérés et leur femmes faisaient le Sati c'est à dire se suicidaient auprès du corps de leur époux.

On peut découvrir les marques de leur main droite sur les porches d'entrée des palais.

C'est aussi le meilleur endroit pour photographier le coucher de soleil sur les remparts de la ville, tout d'ocre vétus au crépuscule.

Jodhpur

JodhpurÀ Jodhpur (Icone), ballade dans le Fort Mehrangarh , un des forts les plus impressionnants.

Il est situé sur un piton rocheux naturel et domine toute la "Ville Bleue".

Sur la route d'Udaipur (Icone), nous faisons halte aux temples de Ranakpur .

Ce sont des temples Jains du XVè situés dans une profonde vallée.

Udaipur

UdaipurAyant plus de 500 ans ces temples sont remarquablement conservés et dans un parfait état.

Arrivé dans la ville, nous faisons une promenade en bateau sur le lac Pichota nous offrant une vue magnifique sur le City palace au millieu du lac.

Cette ville est riche en monuments à visiter : le Jardin des Demoiselles avec de multiples fontaines, le musée d'art et tradition, et plusieurs palais.

Pushkar

Pushkar

Pushkar (Icone) l'un des lieux les plus sacrés de l'hindouisme, mais la ville est surtout connue pour sa foire aux chameaux (ou aux vaches !!), elle dure quatre jours et il y a des milliers de bêtes.

Jaipur

Jaipur Route pour Jaipur (Icone), la ville rose, placée entre des collines découpées, surmontées d'anciennes ruines de forteresses.

On peut visiter le palais de la ville où vit encore le Maharajah, certaines des salles sont ouvertes au public et elles contiennent des objets famillaux datant de plusieurs siècles.

A voir aussi le Hawa Mahal plus connu sous le nom du Palais des vents et l'observatoire Jantar Mantar en plein air avec ses imposants instruments astronomiques.

Le fort d'AmberMais le plus impressionnant est la visite du Fort d'Amber situé sur une corniche.

Mais le top reste l'acheminement à dos d'éléphant du pied de la colline jusqu'à la porte centrale d'entrée.

Le fort est du XVIIIè et a été construit en 100 ans, bien qu'abandonné, il permet de se faire une idée de l'incroyable mode de vie des familles régnantes Mogholes.

Agra

AgraDépart pour Agra avec des arrêts à Fatehpur , ville forteresse en grès rouge, ancienne capitale d'un empereur Moghole, mais elle n'a été occupée que quelques années ce qui fait qu'elle est bien conservée.

Arrivée dans la ville d'Agra (Icone) et la première chose que nous faisons c'est visiter une merveille, le célèbre Taj Mahal .

Ce monument est absolument remarquable tout en marbre blanc avec des incustrations.

Khajuraho

Nous prenons ensuite le train pour Jhansi où se trouvent quelques palais comme dans la ville suivante de Orchha avec en plus des temples .

Khajuraho Khajuro est un ancien centre de la Dynastie Chandela.

Les temples figurent parmi les principales curiosités du pays.

Véritables fleurons de l'architecture indo-aryenne, ils doivent surtout leur réputation à leur décoration : elles representent les divers aspects de la vie indienne il y a un millenaire.

Mais ils sont surtout connus sous le nom de temples érotiques.

Il y en a plusieurs groupes disséminés dans les plaines sèches du Madhya Pradesh, ils sont Hindous ou Jaïns, ce qui prouve la tolérance religieuse.

Sarnath

SarnathUn envol plus tard nous sommes à Sarnath, un des endroits les plus religieux du Boudhisme dans le monde car Boudha s'y rendit pour prêcher son message de la voie du milieu.

Plus tard le grand empereur boudhiste Ashoka y fit construire des stupas , des monastères et une imposante colonne en pierre.

Il y a aussi un très beau musée d'objets boudhistes retrouvés sur le site.

Varanesi

BenaresVaranasi plus connu sous le nom de Benares (Icone) est une des villes les plus anciennes du monde et un microcosme de la vie indienne.

On y trouve universités reconnues ou marchands de brocarts de soie d'or ou d'argent.

Le matin de bonne heure il faut se promener sur le Gath (sorte de quai au bord du Gange) le plus connu étant celui de Daswmedh où se passe une grande partie des cérémonies, comme les crémations ou les rites de purification pratiqués par la population s'immergeant dans le fleuve.

Le Gange à Benares

Le fleuve est bordé de nombreux temples hindous, comme celui de Durga appelé Temple des singes à cause du nombre important de ces animaux aux alentours.

A voir par curiosité, l'Université hindou, construite en 1917 elle le centre d'études de la musique, de la culture, de la philosophie et de l'étude du Sanskrit.

C'est la fin ...

Et malheureusement ceci termine notre circuit dans le Nord de l'Inde ....

Météo de la capitale

Dernières infos

9 Juin 2017

Déploiement de l’armée dans la ville de Darjeeling (Bengale occidental)
Le 8 juin 2017, de violentes manifestations ont éclaté dans la ville de Darjeeling entre les forces de l’ordre et les partisans du Gorkha Janmukti Morcha (GJM). Plusieurs blessés sont à dénombrer et (…)

Ce qu'il faut savoir

Histoire

Les abris sous roche peints de l'âge de pierre de Bhimbetka dans le Madhya Pradesh constituent les traces les plus anciennes connues de l'implantation humaine en Inde. Les premières installations permanentes connus apparaissent il y a 9000 ans. Puis, une civilisation, l'une des plus anciennes connues à ce jour, se développe dans la vallée de l'Indus et atteint son apogée entre -2600 et -1900. Vers -1500, des tribus aryennes venues d'Asie centrale auraient émigré en Inde mais cette hypothèse est refusée par certains qui voient plutôt une continuité de la culture védique.

Des études génétiques récentes n'ont pas permis de trancher sur ses deux positions, certaines confirmant, d'autres réfutant la théorie de l'invasion aryenne. Au VIe siècle av. J.-C., un vent de réforme religieuse se lève, le bouddhisme et le jainisme fleurissent, s'ajoutant à la richesse de la culture indienne. L'hindouisme classique se développe à partir de la culture védique. Le premier millénaire voit beaucoup de royaumes indépendants se développer puissamment, certains acquérant une stature impériale.

La dynastie hindoue des Gupta domine la période que les historiens considèrent comme un « âge d'or » de l'Inde et les Maurya, et en particulier l'empereur bouddhiste Ashoka, contribuent grandement au paysage culturel indien. Les arts, les mathématiques, la technologie, l'astrologie, la religion et la philosophie s'épanouissent grâce au mécénat royal. Durant le deuxième millénaire, La plupart des régions de l'Inde sont assujetties à un pouvoir musulman, le sultanat de Delhi puis l'Empire moghol, bien que quelques royaumes hindous, comme le royaume de Vijayanâgara, subsistent et prospèrent.

Après l'arrivée des commerçants européens, les Portugais, les Français et les Anglais tirent profit de la dilution et de l'éclatement du pouvoir au travers du sous-continent et le colonisent. En 1857, la révolte des Cipayes, des soldats indiens au service des puissances européennes, se transforme en un soulèvement populaire contre la puissance de la Compagnie anglaise des Indes orientales que nombre d'indiens considèrent comme leur première guerre infructueuse d'indépendance. Après la révolte, les mouvements indiens pour l'indépendance commencent à exiger une indépendance complète.

Le 15 août 1947, l'Inde accède finalement à cette indépendance tout en subissant la Partition. Après l'indépendance, l'Inde participe à quatre guerres contre le Pakistan entraînées par le problème du Cachemire. De 1975 à 1977, le premier ministre Indira Gandhi déclare l'état d'urgence, limitant les droits civiques et entraînant la mise en détention de nombreuse personnes sans procès. La destruction de la Babri Masjid d'Ayodhya en 1992 entraîne plusieurs conflits intercommunautaires en Inde occidentale. En 1999, l'Inde mobilise ses troupes dans le Kargil au Cachemire pour repousser des infiltrations de terroristes islamistes venu du Pakistan.

Politique

L'Inde est une démocratie parlementaire et une république fédérale. D'ailleurs, à cause de son grand nombre d'habitants, il est d'usage courant de dire que l'Inde est « la plus grande démocratie du monde ». Le président est le chef de l'État, mais ses pouvoirs ne sont que symboliques, ce qui explique probablement qu'un intouchable ait pu accéder à cette fonction. Les président et vice-président sont élus indirectement tous les 5 ans par un collège spécial.

Le vice-président ne devient pas nécessairement président si le président meurt ou démissionne. Le Parlement est composé de deux chambres : la chambre haute, la Rajya Sabha (Conseil des États) et la chambre basse, la Lok Sabha (Chambre du Peuple). Les membres de la Raya Sabha sont élus par les députés des assemblées des États. Ceux de la Lok Sabha sont élus par le peuple. Le Parlement désigne un Premier Ministre issu du parti majoritaire ou d'une coalition.

Celui-ci détient les pouvoirs exécutifs et dirige le conseil des ministres.

Géographie

La superficie de l'Inde est de 3 287 590 km². Entourée par le Pakistan, l'Afghanistan, la Chine, le Népal, le Bhoutan, le Bangladesh, la Birmanie, l'Inde possède 15 000 km de frontières. De grands fleuves et rivières, tels le Gange, le Brahmapoutre, la Yamunâ, la Godâvarî, la Narmadâ, la Kaveri traversent le pays . Renseignements complémentaires : ICI.

Économie

Le PIB de l'Inde était de 445 milliards de dollars en 2000. En 1997, l'agriculture représentait 25 % du PIB, les industries 30 % et les services 45 %. Le PNB de l'Inde est le 13e au monde. Répartition des emplois (1999) : agriculture 60 %, industrie 17 %, services 23 %. Taux de chômage (2003) : 9,5 % Dette extérieure (est. 2003) : 102 milliards de dollars Inflation (2003) : 3,8 % L'économie de l'Inde est telle que même si l'Inde est au second rang pour sa population avec près d'un milliard d'habitants elle est au 13e rang pour le PNB dans la liste des plus grands pays. Cependant, il ne faut pas négliger la part grandissante que prend dans celui- ci des activités 'peu reluisantes' telles que:

- le tourisme sexuel des enfants (malheureusement) en hausse constante dans la région de Goa par exemple. Le tourisme sexuel concerne aussi bien les femmes que les enfants;

- la récupération en tout genre, exemple : de vieux cargos rouillés (c'est une des spécialités indiennes) 'bourrés' de résidus chimiques ou d'amiante. Bien sûr, tout ceci, apporte des capitaux non négligeables à l'Inde mais sans même parler de morale, quel en sera le prix réel à payer?

Religion

Les principales religions pratiquées en Inde sont l'hindouisme et l'islam. Alors que le bouddhisme est originaire du nord de l'Inde, il n'y est plus vraiment pratiqué à l'heure actuelle, si ce n'est par les Tibétains déplacés lors de la conquête du Tibet par la Chine et quelques intouchables qui se sont convertis en suivant Bhimrao Ramji Ambedkar L'Inde possède de nombreuses religions aux statuts divers.

Plusieurs des « grandes » religions sont originaires de l'Inde, dont l'hindouisme et le bouddhisme, et certaines sont presque exclusives à l'Inde. Par ailleurs, il y a environ 150 millions de musulmans en Inde, ce qui en fait le troisième pays musulman du monde après l'Indonésie et le Pakistan. Le jaïnisme est une religion propre à l'Inde dont la majorité des pratiquants habitent au Gujarat. Le sikhisme est une religion propre à l'Inde dont la majorité des pratiquants habitent au Panjâb

Source : Wikipedia

Regardez avec plaisir une vidéo sympa


Bon, c'est une vidéo faite par un non-professionnel qui a essayé de faire du mieux possible.

Je n'ai pas voulu faire de sous-titres pour expliquer les lieux et les visites réalisées, de plus le son est ce qu'il est, donc pas de cithare, ni rien d'autre.

J'ose espérer ce que vous verrez vous plaira...

Renseignements supplémentaires

Quand partir ?

De mi-novembre à fin mars, hormis dans l’extrême Nord (Ladakh), où la bonne saison s’étend de mi-mai à fin octobre.

Transports

En règle générale les lignes aériennes internationales sont plutôt bien. Les routes vont du bien au super dangereux, car la route est à tout le monde et y on croise de la vache (elle est sacrée donc elle fait ce qu'elle veut), du vélo (quand on le voit sous le chargement), du camion (ils sont beaux mais ont un code de la route assez étrange) et le pire de tout le piéton (il ne regarde jamais , Shiva le protège).

Dormir / Manger

On l'affirme haut et fort : la découverte de l'Inde passe aussi par l'exploration de sa cuisine. Selon sa religion, sa caste, la région où il habite, l'Indien ne mange pas la même chose que son voisin. C'est de loin le mode d'hébergement le plus répandu en Inde. On en trouve de toutes les sortes, du plus miteux au palace étincelant digne des contes des Mille et Une Nuits.

Achat

On trouve quelques trucs sympas... Si on trouve le temps de chercher !!

Argent

La monnaie indienne est la roupie (Rp), divisée en 100 paisas. Mi-2013, 1 € = environ 65 Rps, et 10 Rps = 0,15 € ; le taux de change fait le yoyo.

Visa

Obligatoire il coute à peu-prés 50 € (commande en ligne) et le passeport doit être valable 6 mois après la date de retour.

Décalage horaire

L'heure indienne est en avance de 5h30 sur celle du méridien de Greenwich. Donc, comme le pays ne change pas d'heure, quand il est 12h en France, il est 16h30 en Inde l'hiver (+ 4h30) et 15h30 l'été (+3h30). Que l'on soit à Mumbai ou Kolkata, c'est la même heure, d'où un certain décalage lumineux au sein du pays !

Petit +

Sans doute coucher dans un de ces nombreux palais ou havelis, vous vous prendrez pour un Roi !!!!

PS

Dans la région du Gange, évitez de trop regarder la misère, elle est malheureusement inévitable et vous n'y pouvez pas grand chose.

Sites utiles

Office du Tourisme

Moteur de recherche

Recettes de cuisine

Soupe aux lentilles rouges

Soupe aux lentilles rougesIngrédients
1 oignon, haché 2 gousses d'ail, hachées 1 carotte, hachée finement 45 ml (3 c. à soupe) de beurre 5 ml (1 c. à thé) de poudre de cari 15 ml (1 c. à soupe) de gingembre frais, râpé 1,25 litre (5 tasses) de bouillon de poulet 250 ml (1 tasse) de lait de coco 30 ml (2 c. à soupe) de pâte de tomate 180 ml (3/4 tasse) de lentilles rouges Sel et poivre
Préparation
Dans une casserole, attendrir l'oignon, l'ail et la carotte dans le beurre. Ajouter le cari et cuire 1 minute. Ajouter le gingembre, le bouillon, le lait de coco et la pâte de tomate. Porter à ébullition et ajouter les lentilles. Réduire le feu, couvrir et laisser mijoter 20 minutes. Rectifier l'assaisonnement. Accompagner du pain à la poêle.

Soupe de tomates froide

Soupe de tomates froideIngrédients
3 tomates de taille moyenne, ¼ de concombre, 1 oignon, 1 petite gousse d’ail, 50g de pain, ½ c. à café de mélange malin indien de Ducros, de l’huile d'olive, du vinaigre, du sel à votre goût
Préparation
Couper les tomates et le concombre en morceaux. Trancher le pain. Mettre dans un saladier, les tomates, le concombre et le pain. Râper l’ail par dessus. Bien mélanger et réserver au réfrigérateur pendant environ 30mn. Couper l’oignon en dés. Le faire revenir avec 1 cuillère à soupe d’huile d’olive dans une poêle. Quand les oignons sont roussis, ajouter le mélange malin indien de Ducros et mélanger. Laisser refroidir. Ajouter les oignons aux épices au mélange tomate-concombre avec 1 cuillère à soupe de vinaigre. Saler et mélanger. Passer la préparation au mixer. Servir bien frais.

Beignet

BeignetIngrédients
5/6 pommes de terre nouvelles. 100 g de grains de tapioca. 10 g de gingembre. 1/2 c. à c. de sel. 1/4 de c. à c. de piment rouge en poudre. 1/4 de c. à c. de paprika.
Préparation
Faire bouillir les pommes de terre. Mettre 100 g de tapioca dans un bol et rajouter de l'eau froide. Eplucher les pommes de terre une fois cuites et les mettre dans un autre bol. Prendre les grains de tapioca avec la main et les presser jusqu'à ce que l'eau soit parti. Mettre les grains de tapioca avec les pommes de terre et ajouter 10 g de gingembre coupé en petit morceaux. Rajouter du sel, de la poudre de piment rouge et de la poudre de paprika. Avec les mains melanger le tout (toujours dans le bol). Faire chauffer de l'huile dans une poêle et prendre une part du mélange et en faire des rondelles de taille moyenne et les mettre dans l'huile jusqu'à ce que la couleur change. Pensez à les retourner une fois. La cuisson dure environ 7 minutes pour 5 rondelles. Prendre les rondelles dans la poêle et les essorer pour enlever l'huile. Ils sont prêts à manger avec une sauce tomate ou de la sauce de coriandre.

Samosa aux légumes

Samosa aux légumesIngrédients
125g de farine de blé complète. 250g de farine blanche. 125g de petits pois écossés. 125g de carottes. 125g de pommes de terre. 1 gros oignon. 2 piments verts. 2 têtes d'ail. une petite racine de gingembre. 1/2 CC de curcuma. 1/4 CC de coriandre moulue. 1/2 CC de cumin moulu. 1 citron vert. Brins de coriandre fraîche. Sel. Huile de friture.
Préparation
Coupez les carottes et les pommes de terre en petits morceaux Faites roussir les oignons dans un peu d'huile Mixez les épices pour obtenir une pâte Pendant ce temps, faites revenir les carottes, les petits pois et les pommes de terre avec les oignons Y ajoutez les épices moulues, salez, et versez un peu d'eau Couvrez et laissez à feu doux jusqu'à cuisson des légumes et évaporation de l'eau Arrosez de jus de citron vert et ajoutez les feuilles de coriandre Dans un saladier, mélangez les 2 farines avec un peu de sel et formez une boule Divisez celle-ci en boulettes Formez des galettes de 10 cm et divisez encore en 2 pour obtenir des demi-cercles Refermez ceux-ci pour former des cornets en humidifiant un des bords avant de le refermer Ajoutez les légumes dans le cornet puis fermez les bords Faites dorer à feu doux dans la friture

Raita aux carottes

raita aux carottesIngrédients
3 yaourts natures 2 carottes déjà bouillies 1 cuillère à café de graines de moutarde u sel un peu de hing (asafoetida) optionnel quelques feuilles de coriandre fraîche un peu de ghee ou d'huile
Préparation
Tout d'abord battre le yaourt. Ensuite écraser les carottes. Mélanger le yaourt et les carottes. Ajouter le sel et les feuilles de coriandre fraîche (mélanger) Faire chauffer un peu de ghee dans une petite louche sur le gaz. Ajouter les graines de moutarde et l'asafoetida. Quand les graines créptitent, les ajouter dans le raita.

Cari d'oeufs

Cari d'oeufsIngrédients
1 oeuf par personne. 1 courgette par personne. 50 à 100 g de riz complet selon l'appétit des convives. 150 g de noisettes. 100 g de sésame broyés.
Sauce : 1 kg de tomates mûres, épluchées et épépinées. 1 petite boîte de lait de coco. 1 oignon. 2 gousses d'ail. poudre de curry ou pâte de curry. 1/2 verre de sauce soja. 1 pomme. 1 banane.
Accompagnement : noix de coco rapée, poudre de curry, chutney
Préparation
Préparer la sauce en faisant revenir l'oignon, l'ail, puis ajouter les tomates. Lorsque c'est cuit, ajouter la poudre de curry et le lait de coco, laisser mijoter à feu très doux afin que cela soit bien réduit. Faire cuire les oeufs pour qu'ils soient durs. Après cuisson les écaler et les ajouter dans la sauce confectionnée précédemment. Eplucher les courgettes, les couper en petits cubes, les faire saisir dans une poêle anti adhésive avec très peu d'huile ( olive ou sésame ), les retirer du feu lorsqu'ils sont encore assez croquants. Dans le même temps faire cuire le riz complet dans l'eau bouillante ( temps en fonction du gout mais c'est plus long que le riz blanc, compter environ 20 minutes ), égouter le riz et mélanger avec les noisettes et le sésame. Mettre dans la poêle avec un peu d'huile et maintenir au chaud. Présenter ainsi que le montre la photo dans un plat les oeufs avec la sauce, dans un autre les courgettes et le riz. Dans de petits bols, mettre des condiments tels noisettes, sauce au curry, poudre ou pate de curry et chutney

Carry de poulet

Carry de pouletIngrédients
4 blancs de poulet coupés en lamelles pas trop fines ou des boulettes de boeuf (6 par personne). 4 oignons. 3 verres de lait demi écrémé. pâte de carry vinday (on la trouve dans les boutiques chinoises). 3 à 4 cuillères à soupe d'huile. 2 pincées de sel. riz thaï ou basmati.
Préparation
Faire revenir les oignons dans l'huile, les faire dorer. Rajouter le poulet coupé en lamelles, pas trop fines. Faire dorer, bien mélanger. Ajouter une cuillère à soupe de pate de carry vinday et la pincée de sel, mélanger 2 minutes. Ajouter le lait, remuer 2 minutes

Chou-fleur au curry

Chou-fleur au curryIngrédients
3 cuillères à soupe d'huile d’arachide. 600 g de chou-fleur. 2 échalotes hachées. 1 c. à c.de grains de moutarde. 1 gousse d'ail haché. 1 c. à s. de curry. 1 c. à c. de curcuma. 1/2 c. à c. de gingembre moulu. 250 g de sauce tomate. 15 cl de yaourt nature. 2 c. à s. de sauce soja. 1 c.à c.de farine. 1 c. à s. de coriandre fraîche hachée. 50 g d'amandes moulues. sel et poivre. 2 tomates en rondelles
Préparation
Laver le chou-fleur et le séparer en petits bouquets. Faire chauffer l'huile dans un wok ( ou une poêle ). Faire sauter les grains de moutarde dans l'huile pendant 1 minute. Ajouter l'ail et les échalotes hachés et faire revenir pendant 1 minute. Ajouter les bouquets de chou-fleur et les faire sauter pendant 4 minutes. Incorporer le curry, le curcuma, la sauce tomate, 20 cl d'eau et la sauce soja. Porter à ébullition, puis faire mijoter à feu doux pendant 20 minutes. Saler et poivrer. Incorporer la farine au yaourt et ajouter à la préparation antérieure. Bien mélanger et retirer de la chaleur. Saupoudrer de coriandre et d'amandes moulues avant de servir. Accompagner avec les rondelles de tomate

Curry d'agneau

Curry d'agneauIngrédients
750 g d'épaule d’agneau en dés. 1/2 c. à c. de pistils de safran. 3 c. à s. d'huile. 2 oignons moyens hachés. 1 yaourt nature. 2 c. à s. de coriandre fraîche hachée. 30 g de noix de cajou ( non salées ). 1 piment rouge. 15 g de gingembre fraîchement haché. 1/2 c. à c. de cannelle moulue. 5 graines de cardamome. 3 clous de girofle. 1 gousse d'ail hachée. 1 c. à s. de graines de coriandre. 1 c. à c.de cumin. sel et poivre
Préparation
Mixer les noix de cajou, le gingembre et le piment dans un mini-hachoir. Ajouter la cannelle, la cardamome, la girofle, l'ail, le cumin et les graines de coriandre. Réduire en poudre. Verser dans un mixeur avec 1/4 de litre d'eau. Mixer pendant 1 minute. Réserver.. Faire tremper les pistils de safran dans 4 cuillères à soupe d'eau, pendant 10 minutes. Faire dorer les dés de viande dans 2 cuillères à soupe d'huile. Retirer et réserver. Jeter le jus de cuisson et faire chauffer 1 cuillère à soupe d'huile. Y faire revenir les oignons hachés pendant 5 minutes. Saler et poivrer. Ajouter le massala et le yaourt. Cuire pendant 5 minutes à feu doux. Remettre la viande et bien remuer. Ajouter le safran et son eau. Cuire à feu doux pendant 30 minutes. Saupoudrer d'1 cuillère à soupe de coriandre. Cuire jusqu'à ce que la viande soit bien tendre. Saupoudrer de coriandre hachée avant de servir. Accompagner avec du riz basmati ou des pommes de terre vapeur

Curry de dinde

Curry de dindeIngrédients
600 g de filet de dinde. 1/2 poivron rouge. 1/2 poivron vert. 1 poireau. 2 gousses d'ail. 50 cl de lait de coco (non sucré). 6 feuilles de basilic. ciboulette. curry en poudre. sel et poivre
Préparation
Coupez les poivrons en fines lanières, émincez le poireau, écrasez l'ail. Faites bouillir sur feu vif, dans un wok, le lait de coco. Mettez-y tous les légumes et cuisez 5 minutes. Pendant ce temps, détaillez les filets de dinde en lanières, saupoudrez-les de tous côtés avec le curry. Tapotez pour en ôter l'excédent. Ajoutez la viande aux légumes, salez, poivrez, et laissez mijoter un bon quart d'heure. Vérifiez la cuisson de la dinde. Hors du feu, ajoutez basilic et cibouette

Curry de porc

Curry de porcIngrédients
1 oignon finement haché. 10 gousses d'ail pilé. 1 feuille de laurier. 2 c. à s. de gingembre fraîchement haché. 3 c. à s. d'huile d’arachide. 1 c. à s. d'huile de sésame. 1,5 kg de porc maigre en cubes. 1/2 c. à c. de piment moulu. 1 c. à s. de curry en poudre. 2,5 dl de bouillon de bœuf. 1 c. à s. de vinaigre. 2 c. à s. de coriandre fraîche hachée. Sel
Préparation
A l'aide d'un robot, faire une pâte avec l'oignon, l'ail et le gingembre. Mettre la pâte dans une casserole, avec la feuille de laurier, l'huile d'arachide et l'huile de sésame. Cuire à feu doux pendant environ 15 minutes. Ajouter les cubes de viande, saupoudrer avec le piment et le curry et bien mélanger. Verser le bouillon chaud et le vinaigre. Couvrir et laisser mijoter à feu doux pendant environ 1 heure, jusqu'à ce que la viande soit bien tendre. Saler si nécessaire. Saupoudrer de coriandre hachée juste avant de servir. Accompagner avec une salade de lentilles ou du riz basmati.

Poulet tandoori

Poulet tandooriIngrédients
2 coquelets. 125 g de yaourt nature. 140 g de pâte tandoori. 1 cuillère à soupe de jus de citron. 1 pincée de piment moulu. 1 cuillère à soupe d'huile d'olive. Sel et poivre.
Préparation
La veille, couper les coquelets en 2. Mélanger ensemble le yaourt, la pâte tandoori, le jus de citron et le piment. Badigeonner les volailles avec le mélange et garder au frais jusqu'au lendemain. Préchauffer le four à 200ºC (thermostat 7). Faire chauffer l'huile d'olive dans un plat allant sur les plaques de cuisson et au four (fonte, terre cuite vernissée, etc.). Retirer la viande de la marinade et égoutter l'excédent de marinade. Bien réserver la marinade. Saler et poivrer les coquelets. Faire dorer les coquelets dans l'huile d'olive, les retirer de la chaleur et les enduire d'une fine couche de marinade. Cuire au four pendant environ 25/30 minutes, en retournant régulièrement les coquelets et en les badigeonnant de marinade. Servir avec des crudités, des pommes de terre vapeur ou du riz blanc.

Poulet tikka

Poulet tikkaIngrédients
1 gros poulet. 2 oignons. 2 gousses d'ail. une petite racine de gingembre. 1/4 l de yoghourt. 1 CC de chili en poudre. 1 CC de garam massala. 1 CC de coriandre moulue. 1 CC de colorant rouge. le jus de citron. Sel.
Garniture : Rondelles de citron. Feuilles de laitue. Rondelles de tomates et d'oignons.
Préparation
Dépecez le poulet et à l'aide d'un couteau effilé, désossez-le et détachez la chair. Découpez-le en morceaux moyens. Râpez les oignons, l'ail et le gingembre. Mélangez ces ingrédients au yoghourt, ainsi que le chili, le garam massala et la coriandre. Assaisonnez de sel et de jus de citron et colorez. Nappez le poulet de cette préparation et laissez-le mariner une nuit. Le lendemain, placez les morceaux sur des brochettes et faites-les rôtir pendant 10 minutes. Servez sur un lit de feuilles de laitue, avec des rondelles de tomates, d'oignons et de citrons.

Poulet korma

Poulet kormaIngrédients
1 poulet de taille moyenne. 2 gros oignons. 2 gousses d'ail une petite racine de gingembre. 500g de tomates. 2 piments rouges chili séchés. 6 clous de girofle. 2 batons de cannelle. 2 graines de cardamone. Huile. 8 grains de poivre. 4 yoghourts. 1 c.café de curcuma. une pincée de safran. Sel.
Préparation
Retirez la peau de poulet et détachez les morceaux. Emincez les oignons, l'ail et le gingembre. Coupez les tomates. Hachez les chilis. Faites revenir les clous de girofle et la cardamone dans un peu d'huile, et dorez les oignons, le poivre, l'ail, le gingembre et les chilis pendant 5 minutes. Dorez les morceaux de poulet. Battez le yoghourt avec le curcuma et le safran. Versez ce mélange dans la casserole avec les tomates. Couvrez et laissez mijoter pendant une heure. Mettez les amandes et faites cuire à feu doux pendant 10 minutes à découvert. Servez avec du riz basmati ou des pains nan.

Badaljam

BadaljamIngrédients
1 boîte 4/4 de tomates pelées. 1 bouquet de coriandre. 1 c. à s. de gingembre frais haché. 1 petit piment vert. 1 pincée de garam-masala. 2 feuilles de laurier. 3 aubergines. 3 gousses d'ail. 3 tomates. 4 c. à s. d'huile d'arachide. 4 oignons nouveaux. huile de friture.
Préparation
Coupez les aubergines en rondelles de 1,5 cm d'épaisseur. Pelez, épépinez les tomates fraîches et coupez-les en rondelles. Réservez. Egouttez les tomates en conserve. Epluchez, hachez les oignons et les gousses d'ail. Lavez et essorez la coriandre. Dans une sauteuse, faites frire des deux côtés, à l'huile, les rondelles d'aubergine, 5 min. de chaque côté. Egouttez-les sur du papier absorbant après les avoir salées. Dans l'autre sauteuse, chauffez l'huile d'arachide pour y faire revenir les oignons, l'ail et le gingembre. Quand les oignons sont dorés, incorporez les tomates en conserve, le piment et le laurier. Salez. Baissez le feu et laissez mijoter jusqu'à ce que le tout soit réduit en purée. Préchauffez le four à 150° ( th. 5 ). Etalez dans le fond du plat à four légèrement huilé un peu de purée de tomate. Disposez les rondelles d'aubergine les unes à côté des autres. Posez sur chacune d'elles une rondelle de tomate, à l'intérieur de laquelle vous placez un peu de purée de tomate. Saupoudrez légèrement de garam-masala. Couvrez de papier d'aluminium. Enfournez 5 min. Les Indiens servent ce plat avec du yaourt salé, battu avec un peu d'ail écrasé, beaucoup de coriandre et un jus de citron.

Bibinca

BibincaIngrédients
450 g de sucre. 1 dl d'eau chaude. 1 noix de coco fraîche. 6 jaunes d'œufs. 125 g de farine. beurre. 150 g d'amandes moulues.
Préparation
Préchauffer le four. Préparer un sirop en mélangeant l'eau et le sucre, porter à ébullition jusqu'à obtenir un caramel. Percer la noix de coco à chaque extrémité et en extraire le lait. Battre le lait de coco avec les jaunes d'oeuf et ajouter la farine petit à petit. Ajouter le sirop, un peu de beurre et les amandes moulues. Beurrer un moule. Partager la pâte en 3 parts égales. Disposer une part au fond du moule et enfourner. Presque en fin de cuisson, ajouter une autre part de pâte et enfourner de nouveau. Recommencer encore une fois la même opération. Servir découpée en carrés.

Compote de mangue

Compote de mangueIngrédients
4 mangues. 1 petite racine de gingembre. 1 gousse de vanille. 60 g de beurre demi-sel. Sucre glace.
Préparation
Coupez les mangues en deux dans le sens de la longueur. Ôtez le noyau. Évidez-les à l'aide d'une petite cuillère. Réservez six moitiés pour la présentation. Pelez puis hachez la racine de gingembre (soit une cuillerée à café). Fendez la gousse de vanille dans le sens de la longueur. Dans une casserole, faites mijoter pendant 15 min. à couvert les mangues avec la gousse de vanille, le beurre demi-sel et le gingembre haché. Retirez la vanille. Passez la comporte au mixer quelques secondes. Laissez-la refroidir. Garnissez de compote les moitiés de mangue. Décorez d'une gousse de vanille nouée. Saupoudrez de sucre glace.

Kheer de semoule

Lassi

LassiIngrédients
2 yaourts natures 4 cuillères à soupe de sucre 2 cardamomes du safran (optionnel) quelques pistaches natures des amandes pilées pour la décoration 6 cl de lait
Préparation
Tremper le safran pour qu’il rende de la couleur. Ecraser la cardamone. Couper les pistaches en petits morceaux. Mixer le tout, sauf le lait avec un mixeur ou au fouet. Une fois que le sucre est bien mélangé, mixer avec le lait. C’est prêt ! Le mettre au frigo car ça se boit glacé. Une fois que c’est bien frais, servir et décorer avec les amandes

Amras

AmrasIngrédients
1 mangue coupée en dés 35cl de lait 30g de sucre 1 cuillère à soupe d'amandes effilées 1 cuillère à soupe d'eau de rose quelques brins de safran
Préparation
Faire griller les amandes dans une poêle chaude. Quand elles sont dorées, les sortir et les laisser refroidir. Dans la même poêle chaude, mettre le safran et le faire griller quelques secondes. Réduire le safran en poudre à l'aide d'un mortier et d'un pilon. Ajouter un peu de sucre pour mieux écraser le safran. Réduire la mangue en pulpe à l'aide d'un mixer. Ajouter le sucre et le safran et mixer à nouveau. Ajouter le lait et l'eau de rose et mixer une dernière fois. Mettre la préparation au réfrigérateur pendant au moins une heure. Verser dans un verre et décorer avec les amandes. Il faut boire le Amras bien frais

Le Tchai (thé indien)

thé indienIngrédients
2 tasses et demi de lait, 1 tasse et demi d’eau (le dosage c’est toujours 60% de lait et 40% d’eau), 1 cuillère à café et demi de thé noir, 3 cuillères à café de sucre, un petit morceau de gingembre ou 2 cardamomes.
Préparation
Tout d’abord mettre l’eau à chauffer et ajouter le gingembre (râpé) et le thé et laisser bouillir 2 minutes. Maintenant, mettre les 2 tasses et demi de lait et laisser à feu moyen pendant 3 ou 4 minutes. Maintenant ajouter le sucre (mélanger) et laisser quelques minutes de plus jusqu’à ce que cela devienne marron. Voilà le thé est prêt ! Le passer avant de le servir.

Top