La Syrie

Un des berceaux de l'humanité...

Cette année le grand circuit se fera en mai, car en novembre dernier cela nous a été impossible et donc direction la Syrie et la Jordanie pour y visiter toutes les beautés de ces pays comme Petra, le Krak des chevaliers ou le château de Saladin.

Détail du circuit

Nous avons repris un tour-opérateur : Jet Tours avec lequel nous avions fait l'Indonésie et qui nous avait satisfait pleinement.

De plus, c'est un circuit avec un petit groupe, en fait nous étions dix-sept personnes et c'était parfait !!

Damas

Musée national de Syrie C'est le mont Qasioun qui nous accueille à notre descente d'avion à Damas (Icone), capitale de la Syrie.

Il faudrait plusieurs jours pour vraiment visiter cette ville, mais ne disposant que d'une journée, nous commençons par le musée national (en restauration) , superbe synagogue de Deir el Zork, tours islamiques, la salle d'Ugarit, bijoux de Mari : site inscrit sur la liste du patrimoine de l'UNESCO, les mosaïques de Hauran et tombeau palmyrien.

Le palais Azem à DamasC'est à pied que nous traversons le souk hamidiyeh à l'entrée duquel trône la statue du grand Salah ad-Din dans lequel se trouve : tissus, vêtement, restaurants, bijoutiers, patisseries, tout ce qui est nécéssaire.

Nous débouchons ensuite en face du palais Azem , construit pour le gouverneur ottoman, Azim Pacha et pour finir, la grande mosquée des Omeyades édifice religieux musulman édifié par le calife omeyyade Al Walid Iᵉʳ...

Maaloula

Le couvent chrétien de MaaloulaVisite de Maaloula, un site pittoresque peuplé de chrétiens qui chante le Notre Père en arraméen, la langue du Christ dans une petite église.

Les icônes représentent la Vierge vétue de brocards de Damas et l'autel rappelant les autels païens, lieux de sacrifices.

La montée assez ardue vers le tombeau de Sainte Thècle honorée par les orthodoxes et respectée par les musulmans .

Le Krak des Chevaliers

Mur de défense du Krak des chevaliersL'un des plus incroyables vestiges de château fortifié médiéval, le Krak des Chevaliers (Icone) , est le plus célèbre ouvrage défensif d'orient, merveille d'architecture, dressée à 650m pouvait contenir 4000 soldats sur plusieurs niveaux fut pris par le sultan Baybars et les salles transformées en mosquées, pièces d'habitations ou réserves.

On y trouve encore, à la fois des styles architecturaux caractéristiques des édifices construits par les croisés en Terre sainte, largement influencés par l'art religieux méditerranéen, et à la fois des constructions orientales, comme un hammam.

Ugarit

Ruines de l'ancienne cité d'UgaritLa station suivante en longeant la cote, se trouve être Ugarit dont il ne reste plus grand chose et qui est envahi par la végétation.

Pourtant, il y fut découvert de nombreuses tablettes avec des textes d'écriture cunïforme qui révèle une civilisation brillante tournée vers le commerce.

Ugarit se trouvait au débouché d'une plaine fertile, on y cultivait la vigne, le blé et l'olivier ce qui encouragea l'exportation du vin et de l'huile d'olive. Son port accueillait les navires égyptiens et crétois qui déchargeaient l'albâtre, le cuivre et les précieux cratères mycéniens.

Qal’at Salah El-Din

La forteresse de Saladin en SyrieCe sera la visite de la forteresse de Salah ad-Din (Icone) qu'il captura par ruse aux dépends des croisés malgré un fossé de 25m.

Il la transformera plus tard en une citadelle inexpugnable avec l'ajout de tours, donjons, mosquée, citernes et hammam.

Après avoir franchi un col à 1200m d'où nous pouvons admirer la vallée de l'Orante, fleuve qui permet l'irrigation et la culture du tabac, coton, blé et produits maraichers.

Sergilla

Ruines du village de Sergilla

Nous arrivons à Sergilla : village fantôme chrétien, qui a connu la richesse entre le IIème et le VIIème siècle comme en témoignent les sarcophages, résidences, thermes, églises, pressoirs à huile.

Saint Siméon

la Citadelle de SiméonLa prochaine étape sur la route d'Alep sera Saint-Siméon (Icone), haut lieu où ce saint homme voulut s'isoler du monde en édifiant une colonne de 20m de haut au sommet de laquelle il se tint enchainé pendant trente-cinq ans, d'où son surnom : le stylite...

Après son décès, il fut édifié des bâtiments, dont un baptistère pour recevoir les visiteurs et c'est l'attaque des mongols au XIIème siècle qui interrompit les pélerinages.

Alep

La citadelle d'AlepAlep (Icone) est dominée par une citadelle sise sur une colline de 50m, construite par les princes Zinguides, puis les Ayyoubides qui firent de l'ensemble une ville fortifiée pour se protéger des croisés.

La forteresse comporte mosquée, hammam, salles résidentielles, tours de défense et une salle du trone superbement restaurée.

Dans la ville, on trouve aussi un magnifique musée comportant de nombreuses pièces provenant des trésors de Mari et d'Ugarit.

Ebla

Les ruines de l'ancienne cité d'EblaCe fut en 1968 que l'on identifie Tell Mardikh à l'ancienne Ville d'Ebla

En effet, à cette date, les archéologues, lors des fouilles dans l'aire sacrée dédiée à la déesse Ishtar sur l'Acropole à Tell Mardikh, découvrirent un buste acéphale que l'on data du XXe siècle av. J-C, il porte une inscription votive cunéiforme attestant qu'il s'agit du buste d'une statue représentant le prince de ville d'Ebla nommé Ibbit-Lim.

Ces ruines du IIème siècle comporte plusieurs palais pour le roi, les dignitaires et les visiteurs importants, mais seul 15% du site a été fouillé.

Maarat Al Numan

Le musée-caravanserail de la mosaïqueLa petite ville de Maarat Al Numan (Icone) tranquille, religieuse avec ses maisons ornées de la kasba, symbole du pélerinage à la Mecque.

Elle est surtout connue pour son ancien caravansérail Khan Mourad Pasha , remontant à 1565 et transformé en musée, qui abrite une des plus belles collections de mosaïques byzantines.

Apamée

Les colonnades romaines d'ApaméeApamée (Icone) est l’une des grandes merveilles archéologiques de Syrie.

Ses ruines remontent aux IIe et IIIe millénaires avant J.-C. Au IVe siècle, elle était traversée par la plus grande avenue du monde antique, dont on peut encore voir les vestiges aujourd’hui : une colonnade élevée par Marc Aurèle.

C'était en effet une époque où elle jouait un rôle commercial et surtout militaire assez accentué comme base centrale de grande importance stratégique au centre de la Syrie.

Hama

Quelques norias au bord de l'OronteQue dire de Hama? (Icone) Que c'est la cité des norias et leur nombre donne un certain charme à cette ville qui possède au bord de l'Orante qui la traverse, de nombreux petits coins propices à la peinture, la détente ou tout simplement la promenade familliale.

On quitte cette ville, traversons Homs l'industrielle, puis la steppe caillouteuse pour voir apparaitre des cultures, des oliveraies et pour finir La citadelle de Palmyre (Icone) légèrement cachée par un vent de sable qui se lève.

Palmyre

C'est une découverte passionnante avec l'imposant temple de Baal , ce dieu cosmique que tous vénéraient, des lieux au style décoratif original influencé par toutes les civilisations qui se rencontraient dans cette oasis.

Zenobie en fut la reine, refusant obstinément de courber l'échine devant les romains.

Le temple de Baal

Dans le musée, les visages songeurs et admirablement sculptés des stèles funéraires nous fixent intensément et à l'extérieur, la grande colonnade, les termes, les temples, le théatre évoquent une grande civilisation rafinée...

Après ceci, la visite d'une tour-tombeau et d'une hypogée ( tombeau en sous-sol) conclue la fin de notre journée.

Bosra

Esplanade du forum de BosraC'est la continuation vers Bosra (Icone), ville du sud syrien, autrefois au temps des romains, ville nabatéenne.

Le théâtre qui pouvait contenir près de 10.000 personnes est parfaitement conservé et ici règne le basalte, roche volcanique noire, comme dans le cardo-maximus.

Lorsqu'il y a plusieurs axes du même type dans une ville, on distingue le plus important par le nom cardo-maximus. de la vieille ville, bordée de colonnes aux chapitaux composites et traversée de plusieurs décamanus.

L'UNESCO devrait intervenir dans un proche avenir pour réhabiliter ce site en faisant libérer les anciennes maisons habitées ..

Météo de la capitale

Dernières infos

11 Mars 2016

Recommandation de quitter le pays immédiatement.
L’ambassade de France en Syrie est fermée depuis le 6 mars 2012.
Pour les urgences consulaires, les Français restés en Syrie peuvent s’adresser :

Prioritairement :
Au Consulat général de France à Beyrouth

  • tél. : +961 1 420 100
  • courriel : admin-francais.beyrouth-fslt@diplomatie.gouv.fr


À l’Ambassade de France en Jordanie :

  • tél. : +962 6 460 46 31 (ligne fixe)
  • tél. : +962 777 384 146 (téléphone portable)
  • courriel : information.amman-amba@diplomatie.gouv.fr.

Pour plus d'information : Fichier pdf- (PDF, 9.3 ko)

Ce qu'il faut savoir

Histoire

Les archéologues ont démontré que la Syrie accueillait l'une des plus anciennes civilisations et l'un des plus anciens peuples du monde antique.

Dans la ville excavée d'Ebla, dans le nord-est de la Syrie, les archéologues ont découvert en 1975 les vestiges d'un grand empire sémite, qui va du nord de la mer Rouge jusqu'en Turquie et à l'est jusqu'en Mésopotamie.

Cet empire datant de 2500 à 2400 ans av. J.-C. fait de la langue d'Ebla la plus ancienne langue sémitique du monde. La Syrie compte d'autres grands sites archéologique comme Mari, Ougarit et Doura Europos.

La Syrie a été occupée successivement par les Cananéens, les Phéniciens, les Hébreux, les Araméens, les Assyriens, les Babyloniens, les Perses, les Grecs, les Arméniens, les Romains, les Nabatéens, les Byzantins, les Arabes, et en partie par les Croisés, par les Turcs Ottomans et enfin par les Français.

La Syrie est un pays significatif dans l'histoire du christianisme. Paul de Tarse, le futur saint Paul, a été converti au christianisme sur la route de Damas, et a établi une Église d'abord à Antioche en Syrie antique (aujourd'hui en Turquie). C'est de ce port qu'il est parti pour plusieurs de ses voyages de mission.

Damas a été fondée plus de 10 000 ans av. J.-C. ; elle est une des villes les plus anciennes du monde et a été habitée le plus longtemps sans interruption dans le monde (avec Vârânasî et Jéricho). Après l'entrée des musulmans en Syrie, la ville est devenue la capitale de l'Empire omeyyade, elle atteint ainsi un prestige et une puissance encore inégalés dans l'histoire syrienne. Cet empire s'étendait de l'Espagne à l'Asie centrale (661 à 750 apr. J.-C.). Après la chute des Omeyyades, un nouvel empire est créé à Bagdad, l'Empire abbasside. En 1260, Damas est devenue la capitale provinciale de l'empire des Mamelouks. En 1400, la ville a été détruite en grande partie par Tamerlan : elle a presque été entièrement incendiée, et les artisans Damascènes ont été enlevés pour aller travailler à Samarkand. Une fois reconstruite, la ville a servi de capitale jusqu'en 1516. En 1517, la ville et le pays tombent sous occupation ottomane. Les Ottomans ont régné sur le pays pendant plus de 400 ans jusqu'en 1918, excepté lorsque l'Égyptien Ibrahim Pacha occupe le pays de 1832 à 1840.

Politique

Officiellement, la Syrie est une république parlementaire. Les Syriens sont régulièrement appelés aux urnes. L’ancien président syrien, Hafez el-Assad, chef de l’État de 1970 à sa mort en 2000, a été confirmé dans ses fonctions de chef de l’État par cinq référendums successifs. Le président actuel est Bachar el-Assad, qui a succédé à son père le 17 juillet 2000. Lui aussi a été officiellement élu par référendum en 2000.

Hafez el-Assad a pris le pouvoir après un coup d'État en 1970, après avoir déposé Salah Jedid, il devient l’homme fort de la Syrie. Hafez el-Assad est, après le roi Hassan II du Maroc, le chef d’État arabe qui est resté le plus longtemps au pouvoir. Cette longévité provient essentiellement du fait qu’il était soutenu par des minorités religieuses, dont la minorité religieuse alaouite. Il est aussi soutenu par beaucoup de fermiers et par les Syriens vivant dans les milieux ruraux. L’expansion de la bureaucratie a créé une classe moyenne qui reste fidèle au gouvernement. Mais l’essentiel de sa puissance venait de l’armée syrienne et de son appareil de sécurité.

Un autre facteur de son maintien au pouvoir est le nationalisme, dont entre autres les conflits qui l’opposaient et opposent la Syrie aux États-Unis, à Israël et à l’Irak de Saddam Hussein.

Avec l’arrivée au pouvoir de Bachar el-Assad en juillet 2000, les Syriens et en particulier les militants pour les droits de l’homme ont espéré une certaine libéralisation du pays ; c’est ce qu’on a appelé le printemps de Damas.

Ce premier 'printemps' ne dure pas longtemps, il se termine en février 2001, lorsque les services de sécurité gèlent l'activité des forums intellectuels, culturels et politiques, et avec la poursuite des militants pour les droits de l'homme et leur emprisonnement. Dans cette courte période de 6 mois, le printemps de Damas aura vu des débats politiques et sociaux intenses, d'une part, et d'autre part il a conservé un écho qui sonne dans les débats politiques, culturels et intellectuels jusqu'en 2011.

C'est en 2011, dans la foulée du printemps arabe, que se déclenche la guerre civile syrienne, qui confronte le système baasiste à sa plus grave remise en cause depuis son avènement.

Géographie

L'essentiel du territoire syrien est constitué par un vaste plateau calcaire (hamada) surmonté de quelques anciens reliefs volcaniques (djebel druze), et traversé au nord-est par le fleuve Euphrate.

La Syrie est un pays majoritairement aride, en particulier à l'intérieur et dans l'est du pays. Le niveau de pluviométrie moyen est de 318 mm par an mais tombe à moins de 150 mm dans le Nord-Ouest, contre plus de 800 mm à proximité de la côte et près de 1 400 dans les montagnes. Le pays est en dessous du niveau du seuil de pénurie puisque la ressource par habitant s'établit à 947 m³ par an (le seuil de stress hydrique est généralement fixé à 1 700 m³ par an et par habitant et le seuil de pénurie à 1 000 m³). La Syrie reçoit de plus son eau des pays voisins : 50 % des réserves proviennent de Turquie, 20 % du Liban. Autre facteur inquiétant, l'exploitation des nappes phréatiques dépasse leur capacité de renouvellement. La Syrie exploite ainsi aujourd'hui plus de 50 % des ressources renouvelables, alors que le seuil maximum communément admis est de 30 %. Le nord-est du pays (« Djézireh ») et le sud (« Hawran ») sont des zones agricoles importantes.

Les principales villes du pays incluent Damas dans le Sud-Ouest, Alep dans le Nord, et Homs. Les autres villes importantes sont situées pour la plupart sur la côte. La Syrie connaît un climat tempéré composé de quatre saisons. La température moyenne estivale atteint les 32 °C et la température moyenne hivernale est de 10 °C. Au printemps et en automne la moyenne des températures est de 22 °C. L'horaire d'hiver prend effet du mois de novembre au mois de mars (+ 2 heures GMT). L'horaire d'été est appliqué du mois d'avril au mois d'octobre (+ 3 heures GMT).

Économie

La monnaie officielle est la livre syrienne, symbole (£S), communément appelée lira. Elle est égale à 100 piastres syriennes. Les billets en circulation valent : 50, 100, 200, 500 et 1 000 £S, tandis que les pièces de monnaie valent : 1, 2, 5, 10 et 25 £S. Le commerce international fait partie du quotidien. La part du commerce extérieur est de 70 % de son PIB. Ses principaux partenaires commerciaux sont l'Allemagne, le Liban, l'Irak, l'Italie, l'Égypte, l'Arabie saoudite et la France. La Syrie exporte différents produits tels que les fruits et légumes, du bétail, du coton et du pétrole. Ses principales importations sont les produits chimiques, les machines industrielles, le pétrole, le fer et l'acier

Source : Wikipedia

Regardez avec plaisir deux vidéos sympas

Bon, c'est une vidéo faite par un non-professionnel qui a essayé de faire du mieux possible.

Je n'ai pas voulu faire de sous-titres pour expliquer les lieux et les visites réalisées, de plus le son est ce qu'il est, donc pas de samba, ni rien d'autre.

J'ose espérer ce que vous verrez vous plaira...

Renseignements supplémentaires

Quand partir ?

Le littoral connaît un climat typiquement méditerranéen, avec une grosse chaleur pendant l'été, des vents humides venant de la mer, et un hiver assez frais et pluvieux. Les régions montagneuses subissent un climat plus rigoureux, avec des températures quelquefois inférieures à zéro en janvier, et des chutes de neige assez fréquentes. Les meilleures périodes pour visiter le pays sont le printemps et l'automne, grâce à la douceur des températures mais aussi à la très belle lumière qui règne aux intersaisons.

Transports

Malgré la bonne qualité d'ensemble du réseau routier, les risques d'accident sont importants.Aussi est-il recommandé de se déplacer en utilisant les transports en commun, nombreux ou, le cas échéant, de recourir à un véhicule de location avec chauffeur ou à un taxi à des prix très intéressant . Si vous êtes en circuit, le matériel roulant est de bonne qualité.

Dormir / Manger

Aucun problème particulier en ce qui concerne le "couchage" , héritage d'un passé commun, la cuisine syrienne offre de nombreuses similitudes avec celle de la Grèce, de la Turquie et du Liban. Elle n'a, par contre, pas grand-chose à voir avec celle du Maghreb (mezzé, taboulé, hommos, poulets rôtis, brochettes d'agneau).

Achat

Des céramiques, du cuir, des djellabas, des poteries, objets en olivier, etc .. C'est votre valise qui dira stop !!

Argent

La monnaie syrienne est la livre syrienne et vaut actuellement 1 ? est égal à 58 livres. On trouve des billets de 500 livres syriennes (beige), 100 (vert), 50 (brun), 25 (bleu), 10 (mauve), 5 (vert clair). Ces deux derniers se font rares. Les pièces valent 25 LS, 10 LS, 5 LS, 2 LS et 1 LS. Celles de 50 piastres (1/2 livre) et 25 piastres (1/4 livre) sont de moins en moins utilisées.

Visa

Obligatoire au coût de 23 à 42 ? pour une durée de 3 à 6 mois et s'obtient auprès de l'ambassade de syrie. * Aucun visa ou tampon d'Israël ne doit figurer sur votre passeport.

Décalage horaire

Heure française + 1 (GMT + 3) en été et en hiver. Le changement d'heure n'intervient pas aux mêmes jours en France et en Syrie. En Syrie, le changement horaire se fait à jour fixe, en principe le 1er novembre et le 1er avril.

Petit +

Visiter le Krak des chevaliers ....

PS

La Syrie est un pays de tourisme culturel avec ses nombreux monuments, très sécurisant et avec une population très accueillante.

Sites utiles

Office du Tourisme

  • Consulat de Syrie : 20 rue Vaneau - 75007 Paris - Tél. 01 40 62 61 00

Moteur de recherche

Recettes de cuisine

Soupe aux lentilles

Soupe aux lentillesIngrédients
400 g de lentilles vertes 2 Littres d'eau 2 c à c de sel fin 120 g de nouilles aux oeufs 1 c à s de farine 60 ml d'eau 2 c à s de menthe séchée 60 ml d'huile d'olives un oignon en dés
Préparation
Dans une grande casserole, cuire les lentilles et le sel dans deux littres à feu moyen pendant 30 Minutes Ajoutez les nouilles et cuire à feu doux de 10 à 12 minutes Diluer la farinedans 60 Ml d'eau et versez dans la casserole Bien mélangez et cuire pendant 5 Minutes Eteindre le feu, ajoutez la menthe et couvrir Dans une poele bien chaude, faire sauter les oignons à feu vif dans l'huile d'olives jusqu'à ce qu'ils soient transparents Bien mélangez avec la soupe et servir PS: J'ai prolongé un peu la cuisson des lentilles, je vous conseil de l'adapter en goutant, cette durée dépendra de la qualité de lentilles que vous avez

Soupe de blé au poulet

Soupe de blé au pouletIngrédients
3 morceaux de blanc de poulet (ou de dinde) 1 gros oignon 200 g de blé Huile 2 L d’eau ou de bouillon de volaille Sel Poivre du moulin 2 c à c de cumin (plus selon goût) 1 pincée de safran (facultatif) Persil
Préparation
Si vous utilisez du blé dur, la veille, mettez-le à tremper dans de l’eaui froide. Le lendemain, faites chauffer l’huile dans une cocotte, faites y revenir l’oignon haché. Coupez les blancs de poulet en dés, incorporez-les, rajoutez su sel, du poivre et 1 c à c de cumin. Faites revenir 3 minutes environ. Incorporez le blé, faites revenir encore 2 à 3 minutes. Arrosez de bouillon de volaille, et faites cuire. Une fois la soupe cuite, saupoudrez d’1 c à c de cumin et saupoudrez de persil plat haché.

Salata

Salade SyrienneIngrédients
½ batavia. ½ concombre. 4 tomates.
Sauce : huile d’olive, jus de citron, menthe sèche, ail pilé, sel.
Préparation
Couper la batavia en fine lamelle, le concombre et les tomates en gros dés, assaisonner avec la sauce (ajuster à votre goût)

Hummos Tahina

Hummos TahinaIngrédients
Pour 200gr de pois chiche cuites : ½ gousse d’ail pilée. Le jus de 1 citron (ou plus selon goût). Tahiné (pâte de sesame).
Préparation
Passer les pois chiches au robot avec le jus de citron et un verre à thé d’eau jusqu’à obtenir une purée bien lisse, Ajouter de l’eau si la purée est trop compacte. En continuant au robot, ajouter l’ail, le sel et le tahiné (la quantité correcte doit rendre le mélange blanc cassé) Dresser dans un plat en étalant avec une fourchette, arroser d’huile d’olive et parsemer de paprika et de cumin

Mutabal

Trempettes d'auberginesIngrédients
2 aubergines. 4 pots de yaourts nature. 2 cuillères à soupe de tahiné ½ gousse d’ail pilée. Du Sel.
Préparation
Faire griller les aubergines au four, la peau doit être bien noire (le mieux c’est sur le barbecue) Les laisser refroidir. Les ouvrir et gratter toute la chair que l’on écrase ensuite à la fourchette, l’aubergine doit être en purée grossière. Ajouter les yaourts, le tahiné, la gousse d’ail et le sel. Dresser dans un plat en étalant avec une fourchette, arroser d’huile d’olive et parsemer de paprika.

Tabouleh

TabouléIngrédients
Un bouquet de persil. 2 branches de menthe. quelques feuilles de salade. 1 petit verre de boulhgour. un oignon. 2 tomates. le jus d’un citron. 4 cuillerées d’huile d’olive. du sel.
Préparation
Hachez puis lavez le persil, Lavez la menthe et l’oignon Mettez le boulgour dans bol , le couvrir par d’eau et le laissez quinze minutes environ Coupez les tomates en petits morceaux Coupez l'ognion en petits pièces Mélangez tous les légumes coupés (Persil, menthe, oginon, feuilles de salade) Ajoutez le boulgour, et l’huile, le citron, Salez le taboulé seoln volonté Décorez un plat ou un saladier avec des feuilles de salade, verser le taboulé dans le plat On peut consommer immédiatement

Concombre au yaourt

Concombre au yaourtIngrédients
½ concombre râpé (à la râpe à fromage) 6 yaourts nature sel, ail, menthe sèche (selon votre goût)
Préparation
Mélanger le tout et mettre à glacer au réfrigérateur.

Mulukhié

MulukhiéIngrédients
½ sachet de mulukhié**. 1 petit poulet ou 1kg de viande d’agneau. 1/2 tête d’ail. 2 cuillères à soupe de coriandre sèche. 125 gr de beurre. Sel et poivre.
Préparation
Faire tremper la mulukhié toute la nuit. Le matin l’égoutter. Faire cuire la viande dans de l’eau salée et poivrée. La désosser et la remettre dans le jus de cuisson. Faire revenir dans le beurre l’ail pilée et la coriandre ajouter la mulukhié et la mélanger au l’ail et à la coriandre pendant environ 5 mn. Verser le tout dans la marmite, couvrir et laisser mijoter toute la matinée à très petit feu. Vérifier de tant en tant qu’il reste assez de jus de cuisson, sinon rajouter de l’eau. La mulukhié doit être suffisamment mouillée mais pas "noyée". Ajuster le sel et servir accompagné du Riz à l’orientale.
** Le mulukié (ou m'loukhiyé) est une plante de la famille des tiliáceas, consommé dans certains pays du Moyen-Orient en branche

Savarjalyé

SavarjalyéIngrédients
4 coings. 500 gr de gigot d’agneau désossé et découpé en morceaux. 1 petite boîte de concentré de tomate. 1 brique de coulis de tomate. 1 pierre de sucre. 1 jus de citron. Menthe sèche, sel.
Préparation
Découper les coings en 8 morceaux en prenant bien soin d’ôter le centre avec les pépins et les mettre dans de l’eau citronnée. Faire cuire la viande dans de l’eau salée et poivrée. Ajouter les morceaux de coing, la brique de tomate et le concentré, la pierre de sucre, le jus de citron, la menthe sèche et ajuster le sel. Laisser mijoter en couvrant. Servir avec le Riz à l’orientale

Kafta

BrochettesIngrédients
800 gr de viande hachée. ¼ verre à eau de pignons de pin hachés. ¼ verre à eau de boulghoul fin. 1 cuillère à café de cumin. ¼ cuillère à café de cannelle en poudre. 1 cuillère à soupe de persil haché. ½ oignon haché très fin. Sel et poivre (selon votre goût).
Préparation
Mélanger le tout, bien malaxer et former des boudins de la taille d’une grosse merguez. Faire griller au barbecue ou à la poele. Ce plat s’accompagne de Mottabal et/ou de Homos bel tahiné.

Kebbé

KebbéIngrédients
Enveloppe : 1 verre à eau de boulghoul fin brun. ¼ poivron rouge. 100 gr de viande rouge hachée sans gras. 1 cuillère à café de 4 épices. 1 oignon. Sel.
Farce : 200 gr de viande hachée. 1 oignon. 1 poignée de pignon de pin. 1 cuillère à café de 4 épices. sel.
Préparation
Enveloppe : Humecter le boulghoul afin qu’il soit bien humide, et le laisser un peu reposer. Le passer au hachoir à viande avec tous les autres ingrédients. Bien malaxer la pâte obtenue. Ajuster l’assaisonnement.
Farce : Couper l’oignon en dés très très fin. Le faire revenir sans le roussir dans de l’huile de tournesol avec les pignons de pin. Ajouter les 4 épices et la viande hachée et la faire cuire tout en l’effritant. Saler selon votre goût. Prendre le plat à manqué et le beurrer, Etaler au fond la moitié de l’enveloppe en l’aplatissant bien et en la lissant. Verser la farce et bien l’étaler à la surface de l’enveloppe. Prendre le reste de l’enveloppe et recouvrir la farce (il faut prendre des petites boules et les étaler dans sa main, pour ensuite les déposer sur la farce). Bien lisser la surface de l’enveloppe en s’humectant les mains. erminer en étalant du beurre sur la surface. Faire cuire à four moyen, la cuisson est terminée lorsque le kébbé est bien doré.

Riz à l'oriental

Riz à l'orientalIngrédients
2 verres à eau de riz à l’étuver ou de riz thaï. 4 mêmes verres d’eau. 1 poignée de vermicelles. 1 bon morceau de beurre. Sel et poivre.
Préparation
Faire dorer les vermicelles dans le beurre sans les faire roussir. Ajouter le riz, l’eau, le sel et le poivre, couvrir et laisser mijoter à très petit feu, le riz doit avoir absorbé toute l’eau. Quand il n’y a plus d’eau, vérifier la cuisson, si ce n’est pas suffisant ajouter un peu d’eau et laisser encore mijoter. Dresser dans un plat et saupoudrer de 4 épices

Bameh

Ragoût de gombosIngrédients
800 g de viande avec os (veau/agneau) 500 g de gombos 5-7 gousses d’ail 3 c.s de beurre clarifié ou d’huile 3 c.s de tomates concentrée, ou mieux des tomates fraîches coupées en petits dés. une petite poignée de coriandre fraîche hâchée sel b’har 3 c.s de jus de citron
Préparation
Laver et retirer la tête des gombos (mais pas complètement). Ne pas les couper ! Dans une sauteuse, faire sauter les gombos avec l’ail émincé et l’huile pendant 30 minutes environ. Ajouter aux gombos, la viande, la coriandre, le sel, le b’har et la tomate concentrée et suffisamment d’eau pour recouvrir le tout. Couvrir et laisser mijoter 45 minutes. Ajouter enfin le jus de citron. Retirer du feu.

Yabraq

Feuilles de vigne farciesIngrédients
une centaine de feuilles de vigne cuisses de poulet (ou côtelettes/gigot d’agneau) : la quantité de viande est au choix (un minimum pour apporter du goût à la sauce) 2 têtes d’ail le jus d’un citron et demi voire 2 sel
Pour la farce : 500 g de riz rond 500 g de viande hâchée (mélange de veau et d’agneau pour moi) 2 c.c de sel 1/4 c.c de bhar 1 petit verre d’eau
Préparation
Laver les feuilles de vigne fraîchement cueillies puis les mettre dans un faitout, les couvrir d’eau et laisser bouillir (ou faire bouillir de l’eau puis plonger les feuilles), et laisser environ 3 à 5 minutes après le premier bouillon (ne pas laisser trop longtemps sinon les feuilles risquent de se déchirer). Dès que vous pouvez retirer la queue c’est prêt. Egoutter.
Farce : Laver le riz, l’égoutter, ajouter le sel, le b’har et la viande hâchée et un petit verre d’eau. Puis malaxer le tout. Réserver. Mettre la viande (2 cuisses de poulet pour moi) dans un faitout, couvrir d’eau et porter à ébullition. Jeter le jus de cuisson et laver la viande.Reserver. Bien couper la tige de chaque feuille avant garniture.
1 - Etaler une feuille sur un plan de travail (nervures sur le dessus). Mettre la garniture à la base de la nervure de la feuille, en formant un boudin et laisser de la marge pour les bords.
2 - Rabattre les côtés (verticaux) de la feuille sur la garniture
3 - puis la base (horizontale)
4 - rouler la feuille fermement.
Disposer les feuilles de vignes farcies dans la cocotte par dessus la viande, en les serrant. Disposer plusieurs couches, former une pyramide. Couvrir d’eau. Ajouter les gousses d’ail épluchées ou pas (vous pouvez les mettre directement), le jus de citron et saler. Poser une assiette creuse retournée sur les yabraq et un poids (assez lourd) par dessus.Faire cuire (entre 20 et 30 min après le sifflement, le temps de cuisson dépend de la viande utilisée et des feuilles, fraîches ou pas) Après cuisson, retirer le poids puis verser délicatement (en tenant l’assiette) le bouillon dans un récipient. Puis retourner la cocotte sur un grand plateau (d’un coup sec) ou bien retirer à la main les yabraq (tremper les mains dans l’eau froide). Servir chaud (aussitôt) Disposer dans un plat les feuilles de vignes, la viande et les gousses d’ail. Accompagner de bouillon servi dans une saucière (arroser ou tremper les yabraq dedans)

Gâteau Hérissa

Gâteau HérissaIngrédients
1 mesure de sucre (la mesure est le verre à thé). 2 mesures de semoule moyenne. ½ mesure de noix de coco. 1 verre ¾ de lait + ¼ de verre d’eau de fleur d’oranger. 1 sachet de levure chimique. 1 noix de beurre
Préparation
Mélanger tous les ingrédients et laisser reposer jusqu’à ce que la semoule gonfle. Badigeonner le plat de tahiné et verser le mélange. Cuire thermostat 5 A la sortie du four, arroser de sirop froid (la quantité idéale de sirop sera faite avec la même mesure)

Gâteau Salé au nigelle

Gâteau Salé au nigelleIngrédients
10 mesures de farine. 1 mesure de beurre fondu. 1 mesure d’huile. 1 mesure de graines de nigelle**. 1 cuillère à soupe de sel. 2 cuillères à café de levure de boulanger sèche.
Préparation
Mélanger tous les ingrédients, ajouter de l’eau en pétrissant (la pâte ne doit pas être trop molle). Laisser poser ¼ d’heure environ. Etaler assez fin, découper des cercles et disposer sur un plat beurrer (ou chemisé de papier sulfurisé). Cuire thermostat 5
** Nigelle : les nigelles sont des plantes herbacées annuelles au feuillage finement découpé de la famille des Renonculacées

Moghli

pudding de riz aux épicesIngrédients
1,25 litre d'eau. 200g de farine de riz fine. une cuillere à café de cannelle en poudre. une cuillere à café de carvi en poudre. 200g de sucre ou selon vos goûts. Fruits secs pour garniture : noix de coco rapée, pignons de pin, amandes et pistaches non salées et concassées
Préparation
Mettre la moitieé d'eau dans un faitout ou une marmite, faire chauffer sur feu moyen et y ajouter le sucre et épices, bien remuer. Faire diluer le riz dans la deuxième moitié d'eau puis l'ajouter à la marmite en remuant continuellement jusqu'à composition des bulles d'air à la surface de la crème. Porter hors feu, laisser reposer deux minutes puis repartir dans des ramequins ou verrines. Laisser tiédir puis réfrigérer deux ou trois heures. Garnir vos moghli juste avant de les servir avec les fruits secs.

Ejjeh Helweh

Mini beignetsIngrédients
2 oeufs 25 cl d’eau 250 g de farine 1 c.s d’eau de fleur d’oranger 1/2 c.c de levure chimique
Préparation
Mélanger tous les ingrédients ensemble. On obtient une pâte assez liquide. Faire chauffer l’huile. Prendre une cuillère à soupe de pâte (Ce sont des mini beignets : la taille d’une bouchée) puis verser dans l’huile chaude, la pâte va bien gonfler. Faire cuire des 2 côtés (jusqu’à l’obtention d’ une couleur dorée). Egoutter. Pour finir, arroser de sirop de sucre et servir chaud, c’est meilleur !

Citronnade à la menthe

Citronnade à la mentheIngrédients
4 citrons doux, 1 bouquet de feuilles de menthe, 2 cuillères à soupe de sirop d'agave, et de l'eau fraîche.
Préparation
Détachez les feuilles du bouquet de menthe, et rincez les. Pressez les citrons et mesurez volume du jus de citron. Ajoutez, dans le bol d'un blender, au jus de citron, deux fois et demie leur volume d'eau fraîche, le sirop d'agave et les feuilles de menthe. Mixez et dégustez.

Laban raïb

Yaourt liquideIngrédients
1 yaourt bulgare 1 l de lait entier
Préparation
Mélangez le yaourt et le lait dans la casserole. Faites chauffer à feu doux en remuant régulièrement jusqu'à ce que le lait tiédisse et atteigne la température de 40°C environ. Veillez bien à ce qu'il ne bout pas. Retirez la casserole du feu, couvrez-la et enveloppez-la d'un torchon épais afin que le lait fermenté reste bien au chaud. Laissez reposer 12 heures. Une fois le lait transformé en yaourt, mélangez-le, salez légèrement et mettez le une journée entière au réfrigérateur.

karkadé

thé à l’hibiscusIngrédients
20 g de fleurs d’hibiscus séchées bio de préférence °°ici°° 2 L d’eau 50 g de sucre
Préparation
Dans une casserole, déposez le sucre ainsi que les fleurs d’hibiscus séchées. Faites cuire 5 à 7 min environ. Éteignez le feu, laissez refroidir et macérer pendant au moins 1 heure. Filtrez la boisson, placez au réfrigérateur. Servez le karkadé bien frais.

Top